Rencontre avec Béatrice Wegnez autour de Pina Bausch

Le 7 juin 2018 à 19h00

carre pina wegnez2Tropismes vous invite à rencontrer Béatrice Wegnez à l'occasion de la parution de son essi "Kontakthof de Pina Bausch" aux éditions Samsa.

Cet ouvrage est né d’un coup de cœur de l’auteure pour le spectacle Kontakthof de la chorégraphe allemande Pina Bausch.

Il s'agit ici d'un essai qui porte sur les trois versions successives de la pièce. En effet, le spectacle fut d'abord créé en 1978 avec les danseurs de la compagnie du Tanztheater de Wuppertal. Pina Bausch décide ensuite de le reprendre en 2000 avec des seniors de « 65 ans et plus », et enfin en 2008 avec des adolescents.

Rencontre avec Clotilde leguil à l'ACF

Le 25 mai 2018 à 21h00

clotilde leguil 3286952L'Association de la cause freudienne de Belgique vous invite à rencontrer Clotilde Leguil à l'occasion de la parution de "Je" une traversée des identités aux éditions Puf.

Il y en a aujourd’hui qui haïssent le « Je », qui déclarent sa fin prochaine, ou même sa disparition accomplie. Il y en a qui préfèrent le « Nous », l’identité qui peut se partager ; d’autres encore qui préfèrent le « Il » scientifique, l’identité qui peut se compter. Comment alors continuer à être « Je » lorsque l’époque tend à faire disparaître la nécessité d’un rapport subjectivé à son existence ? Le narcissisme de masse se présente paradoxalement comme un effort pour continuer à exister en première personne dans le monde uniforme de la mondialisation. Mais ce narcissisme de masse n’est-t-il pas un autre piège ? Le déchaînement des passions sur les réseaux sociaux, la mise en scène de sa vie privée, le partage de son intimité, nous aident-ils vraiment à retrouver notre singularité perdue dans l’univers irrespirable de la quantification de soi et de la marchandisation des expériences ? Parier sur le « Je » offre une autre voie que le narcissisme. Parier sur le « Je », c’est accepter de miser sur la parole et le langage, c’est continuer de croire avec Freud et Lacan dans les messages de ses rêves et de ses cauchemars, c’est ne pas suturer la dimension de l’inconscient. Parier sur le « Je », c’est faire une traversée : la traversée des identités.

Rencontre avec Marco Martella et Frédéric Brun

Le 30 mai 2018 à 19h00

carre poesisTropismes vous invite à rencontrer Marco Martella à l'occasion de la parution du livre Un petit monde, un monde parfait aux éditions Poesis.

Marco Martella, écrivain et historien des jardins, propose une réflexion sur la place que le jardin occupe dans la modernité. Il nous éclaire sur les raisons qui poussent les hommes à cultiver des parcelles de terre destinées à devenir « des petits mondes, des mondes parfaits ». Au fil des pages, on se promène dans des jardins célèbres – Bomarzo et Ninfa en Italie ; Versailles et la Vallée-aux-Loups en France, Sissinghurst en Angleterre – mais aussi dans des enclos verdoyants plus intimistes et cachés. Il évoque les poètes qui, comme Philippe Jaccottet ou Chateaubriand, Hermann Hesse ou Vita Sackville-West, ont exploré la question du paysage et le rapport entre la poésie et la nature.    

Fernand Deligny, cartes et lignes d'erre

Le 30 mai 2018 à 19h00

deligny bandeauEcrivain, éducateur, pédagogue, militant, Fernand Deligny (1913-1996) a laissé derrière lui une œuvre aussi féconde qu’hybride. Textes littéraires ou polémiques, épaisse correspondance, cartes et dessins, films : cet immense corpus intéresse de plus en plus les milieux artistiques tant il associe travail du langage et des images, pensée critique et projet d’émancipation.

C’est dans les Cévennes, à Monoblet, que Deligny crée en 1968 une communauté éducative alternative destinée aux enfants autistes. Il propose un milieu de vie organisé en aires de séjour dans lesquelles les enfants vivent auprès d’adultes non diplômés (ouvriers, paysans, étudiants). Dans ce contexte, et pour dégager le langage, ces présences proches tracent quotidiennement des cartes en y reportant leurs propres trajets et les lignes d’erre des enfants. L’évocation de cette pratique permettra à nos deux invités de poser la délicate question de la place de l’art dans la tentative des Cévennes.

Rencontre avec la juge Manuela Cadelli

Le 31 mai 2018 à 19h00

carre cadelliTropismes vous invite à rencontrer Manuela Cadelli à l'occasion de la parution de " Radicaliser la justice, projet pour la démocratie" aux éditions Samsa.

La justice est un levier de démocratie et un acteur politique d’importance. On lui reproche parfois d’être une institution prédatrice ou un instrument au service des dominants et on souligne actuellement l’assèchement de ses budgets qui l’empêche de fonctionner au service de tous.
Manuela Cadelli souhaite dépasser le cadre descriptif de l’analyse pour la hisser à un niveau normatif et démontrer que le pouvoir judiciaire peut et doit être un moteur d’émancipation, de respect des libertés et d’approfondissement de la démocratie.


L’auteure propose une grille de lecture qui consiste à distinguer le réel de l’institution et le récit qui l’a fondée. Il est en effet intéressant lorsqu’une institution est critiquée ou lorsqu’elle est en danger, de distinguer les promesses qu’elle porte, des réalités qu’elle révèle au moment de la réflexion.
Confronter ses fondamentaux à l’évolution et au fonctionnement de la justice ainsi qu’aux pathologies dont elle souffre, s’avère aussi indispensable pour apercevoir l’importance de sa vocation ; c’est-à-dire, au-delà de la réalité hostile qu’elle affronte, quelles sont les transformations concrètes que son mythe fondateur commande d’engager pour affronter le présent et garantir un avenir prometteur, au service des citoyens et de l’Etat de droit.



Rencontre avec Costa-Gavras

Le 24 mai 2018 à 19h00

carre gavras2Tropismes vous invite à rencontrer Costa-Gavras à l'occasion de la parution de ses mémoires Va où il est impossible d'aller aux éditions du Seuil.

Né en Arcadie, dans une Grèce déchirée par l’Occupation et la guerre civile, le jeune Costa-Gavras n’aurait jamais pu imaginer nous emmener comme il le fait aujourd’hui là où il lui était impossible d’aller.

Il arrive à Paris en 1955, immigré sans argent. Son rêve : suivre des études. Au hasard des rencontres, il découvrira la Sorbonne, la Cinémathèque d’Henri Langlois, et deviendra rapidement, après avoir fait l’Idhec, l’assistant des plus grands : René Clair, René Clément, Jacques Demy, Henri Verneuil, Jean Becker, Jean Giono, le tout muni d’une carte de travail qui excluait tout assistanat de mise en scène.

Il passe à la réalisation avec un premier film coup de poing, Compartiments tueurs. Et enchaîne les succès internationaux avec Z, L’Aveu, Section spéciale, Music Box, Missing, Amen… Il est l’auteur de dix-huit films qui ont autant changé le cinéma que notre manière de voir le monde.

"Soufisme et coaching" rencontre avec Mouhcine Ayouche, Patricia Lambert et Christian Lestienne

Le 16 mai 2018 à 19h00

soufisme coaching« Soufisme et Coaching », c'est la rencontre entre un penseur soufi marocain, Faouzi Skali, et un coach professionnel occidental, Christian Lestienne : deux hommes rattachés à deux univers diamétralement opposés qui touchent au déploiement du potentiel humain.

Qu’est-ce que le soufisme, sagesse spirituelle multiséculaire ?
Qu’est-ce que le coaching, discipline contemporaine et laïque en plein essor ?
Quels en sont les frontières étanches, points de convergence et déviances ?
Quel est l’apport de Socrate, figure tutélaire et père de la maïeutique ?


Quelque part entre Orient et Occident continue de battre le cœur de l’Homme en quête perpétuelle de sens et de perfectionnement.
Nous vous invitons à découvrir le face à face de deux univers au-delà de leurs différences apparentes pour entrer dans un espace universel, humaniste et porteur d’éveil.

Rencontre avec Hedwige Jeanmart, Eric Russon et Alain Berenboom

Le 3 mai 2018 à 19h00

bandeau russon jeanmart Beren2Tropismes continue à explorer le paysage littéraire belge avec trois nouveaux invités. Hedwige Jeanmart, Eric Russon et Alain Berenboom viendront nous parler de leur dernier roman.

Hedwige Jeanmart, née en 1968 à Namur. Elle a étudié le journalisme et la slavistique. Comme l'héroïne de son premier roman elle a travaillé dans l'humanitaire. Elle vit aujourd'hui près de Barcelone, non loin d'une certaine station balnéaire Blanès où le célèbre écrivain chilien Roberto Bolano fuyant la dictature a exercé le métier de gardien de camping. Elle publie "Les oiseaux sans tête" (Gallimard), l'histoire de la rencontre entre Blanche, la narratrice, et Deur, meurtrier récidiviste belge en réinsertion.

Eric Russon a animé de nombreuses émissions culturelles sur Télé-Bruxelles avant de rejoindre l'aventure Arte Belgique avec "Cinquante degrés nord". "Crispations" son premier roman est paru en 2014 aux éditions Lamiroy. Son nouveau roman " Bissextile" (Robert Laffont) est un thriller familial d'anticipation qui s'interroge sur les liens entre les êtres, la désobéissance et les secrets de famille.

 

Rencontre avec le philosophe Lambros Couloubaritsis

Le 17 mai 2018 à 19h00

bandeau facebook coulouTropismes vous invite à rencontrer le philosophe Lambros Couloubaritsis à l'occasion de la parution de "La complexité de la Franc-Maçonnerie" aux éditions Ousia.

Tant les historiens que les philosophes ont négligé dans leurs travaux la contribution de la franc-maçonnerie dans le développement de la modernité, en occultant le fait que parmi les acteurs illustres de l’histoire politique et culturelle, nombreux furent francs-maçons. Ce manque est dû aussi aux francs-maçons eux-mêmes qui interprétèrent la naissance de la franc-maçonnerie spéculative par la transformation de la maçonnerie opérative. Or, cette approche linéaire fut ébranlée dans les années 1960 notamment avec la prise en compte du contexte politico-religieux des conflits en Europe. L’auteur prolonge et approfondit cette perspective, en utilisant les critères et les thèmes de la théorie de la complexité qui fut l’objet de son dernier livre.

Rencontre avec Pascal Smet

Le 19 avril 2018 à 19h00

bandeau smet siteTropismes vous invite à rencontrer Pascal Smet à l'occasion de la parution du livre "Pascal Smet, cible mobile" de Serge Coosemans aux éditions Marque Belge.

Embouteillages, chantiers interminables, tunnels qui s'écroulent... Pour les bruxellois, tout est de la faute de Pascal Smet. Le caustique Serge Coosemans a voulu en savoir plus. 

Notre ministre bruxellois de la mobilité et des travaux publis s'entretiendra avec l'économiste et philosophe Philippe Van Parijs. La rencontre aura lieu en présence de l'auteur Serge Coosemans.

 

 

Rechercher dans notre stock

Newsletter

Contacts

11, Galerie des Princes
Galeries Royale Saint-Hubert
B-1000 Bruxelles

T. +32 (0)2 512 88 52

info@tropismes.com

Ouvert tous les jours

Lundi : 11.00 - 18.30
Mardi : 10.00 - 18.30
Mercredi : 10.00 - 18.30
Jeudi : 10.00 - 18.30
Vendredi : 10.00 - 19.30
Samedi 10.30 - 19.00
Dimanche : 13.30 - 18.30

 

oscar ungerer