Rencontre avec le philosophe Ivan Segré

Le 14 février 2018 à 19h00

CARRE SITE SEGRETropismes vous invite à rencontrer Ivan Segré à l'occasion de la parution du livre Les pingouins de l'universel aux éditions lignes.

Au sujet du nom « Israël », bien des prises de position sont crispées, parce qu'irrationnelles. Qu'un nom soit noué à des affects, rien de plus normal, rien de plus commun. Mais la manière dont certains affects prennent le pas sur certaines raisons est parfois singulière, notoirement dans le cas des « juifs » et d'« Israël ».

Dans Les Pingouins de l'universel. Antijudaïsme, antisémitisme, antisionisme, Ivan Segré s'applique à reprendre le fil historique et politique des raisons : dans une première partie, il aborde la question à partir de l'antijudaïsme antique, puis chrétien, jusqu'à l'antisémitisme moderne. Dans une seconde partie, il aborde l'anti-sionisme. Il s'agit d'y voir clair, tout simplement.

 

 

"Frites et manioc" exposition à la Maison du Livre

Du 11 janvier 2018 à 10h00 au 9 février 2018 à 17h00

frites et manioc2 5f45bDe Vizu est un collectif fondé à La Louvière, en 2015, par six photographes soucieux de pratiquer une photographie humaniste qui aborde au travers de reportages documentaires des questions sociales, politiques et culturelles.

Vincenzo Chiavetta, Fabienne Denoncin, Sébastien Jacquet, Viviane Stevens, Bénédicte Thomas et Véronique Vercheval sont partis du constat, pour ce reportage, de la présence de la population issue de l’immigration subsaharienne à La Louvière : des groupes de jeunes en rue, des familles au snack, des enfants à l’école, des femmes et des hommes au travail ou sans emploi, des familles à l’église, des artistes... Toutes ces personnes, différentes par la couleur de leur peau, leur vécu, leur histoire, leur culture, se côtoient dans la ville mais ne se connaissent pas et ne se mélangent guère. L’espace public est disponible pour tous mais qu’en est-il de la rencontre ?

Le collectif De Vizu a donc cotoyé ces personnes originaires d’Afrique subsaharienne, primo-arrivantes et afro-descendantes, pour faire connaissance, pour comprendre leur vécu et tenter de tisser des liens. Car « à l’heure où les murs s’élèvent, partout en Europe et dans le monde, il est urgent de construire des ponts entre tous, de réapprendre à vivre ensemble, de tenter la connaissance et la solidarité. Chaque image de ce livre est le résultat d’une rencontre. Pas d’images volées, juste des images offertes et des moments partagés. Circonscrire le propos dans un espace géographique réduit nous a permis de nouer des relations plus riches. Nous avions notre ville en commun. C’était un beau point de départ. »

Rencontre avec Alain Mabanckou à Bozar

Le 18 janvier 2018 à 20h00

mabanckou bozarConsidéré par The Times comme l'une des voix africaines les plus vivaces et originales, et décrit par The Economist comme 'le Samuel Beckett africain', l'écrivain et poète Alain Mabanckou combine à la perfection élégance française et argot parisien, le tout sur un rythme congolais. Il s’est ainsi fait le parfait porte-parole d’une nouvelle génération d’écrivains africains.

Alain Mabanckou considère que la littérature africaine n’a pas encore le prestige qu’elle mérite. C’était le thème de sa leçon inaugurale en 2016 au Collège de France, une leçon qui vit se bousculer plus d’un millier d’auditeurs. Conforté par cet écho favorable, Alain Mabanckou a battu le rappel des chercheurs, écrivains et penseurs de l’Afrique postcoloniale, les conviant à venir débattre sur le thème « Penser et écrire l’Afrique aujourd’hui », comme l’indique le titre d’une collection d’essais récente qu’il a dirigée à ce propos. Il traitera à BOZAR de l’importance de cette littérature dans une conversation avec Justine Feyereisen (ULB).

 

Laurent Demoulin et Jacques Dubois

Le 5 février 2018 à 19h00

bandeaudemoulin2Tropismes vous invite à rencontrer Laurent Demoulin et Jacques Dubois à l'occasion de la parution de "Tout le reste est littérature" aux Impressions Nouvelles.

Dans ce recueil d’entretiens, Jacques Dubois répond, sans complaisance et sans tabou, aux questions de Laurent Demoulin, qui conduit la conversation avec beaucoup d’intelligence et de verve.

Il évoque d’abord son milieu familial et social, son père instituteur communiste, sa mère pleine d’ambition pour ses fils, les premières lectures… Ensuite, est commentée une carrière étonnamment diverse. Dubois ne s’est pas contenté d’enseigner la littérature française des XIXe et XXe siècles à l’Université de Liège, il a aussi été professeur aux États-Unis, en Suisse, au Québec, à Paris ou à Madagascar. Il a par ailleurs développé une activité scientifique de premier plan en participant à l’aventure du Groupe µ et de sa Rhétorique générale, puis en publiant de nombreux ouvrages sur la littérature en référence à une sociologie, du Roman policier ou la modernité aux Figures du désir en passant par Pour Albertine. À quoi s’ajoute l’édition en Pléiade de l’œuvre de Georges Simenon (avec Benoît Denis). Jacques Dubois a aussi dirigé le quotidien La Wallonie ; il a contribué à la naissance de collections dont « Espace Nord » chez Labor et « Points Lettres » au Seuil, et a été un des rédacteurs du Manifeste pour la culture wallonne de 1982. Ces activités ne sont pas narrées froidement : elles donnent lieu à des anecdotes succulentes et à maintes réflexions.

"Une semaine avec Henry Miller", rencontre avec Pascal Vrebos

Le 24 janvier 2018 à 19h00

carré vrebosTropismes vous invite à rencontrer Pascal Vrebos autour de son livre d'entretiens "Une semaine avec Henry Miller" aux éditions Genèse.

Au début des années 1980, Henry Miller invite Pascal Vrebos à lui rendre visite. Une semaine d'échanges à bâtons rompus au cours desquels le Mythe des Tropiques évoque, entre mille choses, l'interdiction de ses livres, leur succès inattendu, les femmes qu'il a aimées dont la dernière, une jeune actrice américaine... Brend Venus. 

Près de 40 ans plus tard, Pascal Vrebos a rencontré Brenda Venus à Las Vegas. Elle lui a raconté son Miller: un homme doux, attentionné, élégant, farceur...et jaloux! Le dernier amour de Miller nous fait aussi cadeau de ses souvenirs : quand elle offrit à Miller une séance d'effeuiillage, quand elle le porta sous la pluie, comment il la demanda en mariage... "Brenda m'a dit qu'elle m'aimerait après ma mort", rapporta Miller à Pascal Vrebos. Promesse tenue!

 

Rencontre et lecture, Yannick Haenel et Denis Lavant

Le 17 janvier 2018 à 19h30

bandeau haenel siteTropismes vous convie à une lecture du texte "Tiens ferme ta couronne" par le comédien Denis Lavant. La soirée aura lieu en présence de l'auteur, Yannick Haenel.

Un homme a écrit un énorme scénario sur la vie de Herman Melville : The Great Melville, dont aucun producteur ne veut. Un jour, on lui procure le numéro de téléphone du grand cinéaste américain Michael Cimino, le réalisateur mythique de Voyage au bout de l'enfer et de La Porte du paradis. Une rencontre a lieu à New York : Cimino lit le manuscrit.
S’ensuivent une série d’aventures rocambolesques entre le musée de la Chasse à Paris, l’île d’Ellis Island au large de New York, et un lac en Italie. On y croise Isabelle Huppert, la déesse Diane, un dalmatien nommé Sabbat, un voisin démoniaque et deux moustachus louches ; il y a aussi une jolie thésarde, une concierge retorse et un très agressif maître d’hôtel sosie d’Emmanuel Macron.

Quelle vérité scintille entre cinéma et littérature?
La comédie de notre vie cache une histoire sacrée : ce roman part à sa recherche.

 

Myriam Leroy et Sébastien Ministru : entretien croisé

Le 12 janvier 2018 à 19h30

bandeau leroy ministruPassez la soirée en compagnie de deux journalistes primo romanciers!

Myriam Leroy viendra présenter son premier roman "Ariane", à paraître aux éditions Don Quichotte.

Elles sont collégiennes et s’aiment d’amour dur. L’une vient d’un milieu modeste et collectionne les complexes. L’autre est d’une beauté vénéneuse et mène une existence légère entre sa piscine et son terrain de tennis. L’autre, c’est Ariane, jeune fille incandescente avec qui la narratrice noue une relation furieuse, exclusive, nourrie par les sévices qu’elles infligent aux autres. Mais leur histoire est toxique et porte en elle un poison à effet lent, mais sûr.

Journaliste et chroniqueuse, Myriam Leroy a travaillé pour tous les grands médias belges. Sur Pure FM où elle nous a régalés avec ses "J'aime pas" publiés dans un livre en 2013, sur la Première dans l'émission "Entrez sans frapper" et plus récemment sur la RTFB dans l'émission littéraire "Livres à domicile". Tout le monde raffole dans son humour et de sa sincérité, courtisée par les médias français, elle fera plusieurs apparitions dans "La nouvelle édition" sur Canal + auprès d'Ali Baddou. Elle est aussi l'auteure de plusieurs pièces de théâtre.

 

 

Grande soirée "Auteurs belges"

Le 12 décembre 2017 à 19h30

auteurs belges cadreTropismes vous invite à une soirée exceptionnelle autour de la littérature belge contemporaine. 2017 aura été une année très riche pour notre littérature nationale!

Venez rencontrer et écouter, Victoire de Changy, Jacques Richard, Pascale Toussaint, Frédéric Sojcher, Francis Dannemark, Henri de Meeûs et Jean-Marc Turine.

La soirée sera ponctuée par les lectures de Laurence Vielle.

"La vie mode d'emploi", exposition à la Maison du livre

Du 23 novembre 2017 à 10h00 au 28 novembre 2017 à 17h00

qrcodeDans le cadre de la Saison des Cultures Numériques, l’artiste Christl Lidl expose un ensemble d’œuvres artistiques qu’elle dédie à La Vie mode d’emploi, texte emblématique de l’écrivain Georges Perec.

Elle déplie le livre à l’échelle de l’espace en disposant sur le sol les 700 pages qui le composent. La vidéo VME-lecture lb réalisée à partir de l’installation révèle que la disposition des pages est opérée selon une figure d’échec : la Polygraphie du Cavalier, dont l’auteur s’est servi pour répartir les chapitres sur une grille elle-même superposée à un plan d’immeuble.

Le récit de La Vie mode d’emploi est celui d’un immeuble parisien et de ses habitants. Cependant, de manière encryptée, un ensemble de contraintes et de jeux construisent les histoires. L’artiste s’attache dès lors à révéler les structures sous-jacentes à l’écriture romanesque. Par des propositions formelles, elle renvoie à la figure du puzzle comme dans la vidéo de l’installation ou aux mots croisés avec les grilles QRcodes reproduits dans la série d’affiches intitulée Rappel de quelques-une des histoires.

Rechercher dans notre stock

Newsletter

Contacts

11, Galerie des Princes
Galeries Royale Saint-Hubert
B-1000 Bruxelles

T. +32 (0)2 512 88 52

info@tropismes.com

Ouvert tous les jours

Lundi : 11.00 - 18.30
Mardi : 10.00 - 18.30
Mercredi : 10.00 - 18.30
Jeudi : 10.00 - 18.30
Vendredi : 10.00 - 19.30
Samedi 10.30 - 19.00
Dimanche : 13.30 - 18.30

 

oscar ungerer