Le chemin des tourments

Le chemin des tourments
Alexis Tolstoï
Ed. Louison éditions

L'oeuvre du Comte Tolstoï commence par la description de l'année 1914 : « Au cours des dix dernières années, des entreprises grandioses avaient vu le jour à une vitesse incroyable. Des fortunes se chiffrant par millions surgissaient comme par magie. [...] C'était l'époque où l'amour, les sentiments vrais et sains paraissaient vulgaires et désuets. Personne n'aimait, mais tous avaient soif de jouir : tels des drogués, ils buvaient avidement tout ce qui était pimenté, tout ce qui leur déchirait les entrailles. [...] Afficher des idées subversives était une preuve de bon goût ; la neurasthénie témoignait d'une âme raffinée. Voilà ce qu'enseignaient les écrivains à la mode qui surgissaient du néant l'espace d'une saison. »

Acheter chez Tropismes : Le chemin des tourments

L'été

L'été
Edith Wharton
Ed. Sillage

Charity Royall est une ravissante jeune femme au caractère décidé. Fille adoptive d’un notable de son village, elle vit seule avec son tuteur et coule une existence bien trop tranquille. Par un bel été, elle fait la rencontre d’un jeune architecte new-yorkais, venu passer quelques semaines chez une parente. Débutée sur un malentendu, leur relation évolue inévitablement d’une joyeuse camaraderie vers une attirance plus profonde. Un mariage semble impossible ; les mauvaises langues du village sont aux aguets, et lentement l’été avance…

Acheter chez Tropismes : L'été

Toutes les îles et l'océan

Toutes les îles et l'océan
Jean-Pierre Orban Orban
Ed. Mercure de France

La remontée du fleuve s'est poursuivie lentement. Adèle s'y est accommodée. Mieux, elle a intégré cette lenteur et s'y est abandonnée. Elle avait le sentiment d'être dans un tableau, une image arrêtée ou suspendue. Elle sentait qu'elle devait s'enfoncer toujours plus profondément dans le pays, sa nature, sa vie pour percer son propre mystère : sa rencontre avec Sainto, sa passion pour un homme qui en avait une autre, l'Afrique ou la révolution, elle ne savait pas, un homme qui avait glissé de ses doigts aussitôt connu.

Acheter chez Tropismes : Toutes les îles et l'océan

Summer

Summer
Ove Knausgaard
Ed. Penguin

Summer is the fourth volume of the Seasons quartet, a collection of short prose and diaries written by a father for his youngest daughter, with stunning artwork by Anselm Kiefer.

L'été d'Olta

L'été d'Olta
Ornela Vorpsi
Ed. Gallimard

Dans l'Albanie de la fin des années 1970, Olta voit son quotidien bousculé par la disparition soudaine et inexplicable de son père. Chacune à sa manière, la fillette et sa mère Veronika affrontent le mystère de cette absence. Veronika, femme aussi belle que peu sûre d'elle, échafaude mille scénarios d'adultères.

Olta, confidente forcée et souffre-douleur de sa mère, rêve de liberté. Elle tente de se tenir à distance du drame et porte un regard souriant sur le monde des adultes, sur ce pays qui vénère la Chine communiste avant de la rejeter comme il a rejeté précédemment la tutelle soviétique, sur la vitalité d'un peuple que la dictature ne parvient pas à juguler.

Acheter chez Tropismes : L'été d'Olta

Le bleu du lac

Le bleu du lac
Jean Mattern
Ed. Sabine Wespieser

Le bleu du lac. En remplaçant au pied levé Pogorelich dans une salle de concert londonienne, celle qui allait devenir la grande pianiste Viviane Craig ne se doutait pas qu'un défi bien plus difficile l'attendait.

Concertiste célébrée, elle vit depuis des années une passion secrète avec James Fletcher, critique musical charismatique - et boxeur à ses heures -, quand un appel lui apprend le décès brutal de son amant. Au bout du fil, l'exécuteur testamentaire, sans mesurer la portée de la requête posthume qu'il transmet, l'invite à jouer lors de la messe de funérailles.

Acheter chez Tropismes : Le bleu du lac

Vacances en Italie

Vacances en Italie
Claude Nori
Ed. Contrejour

Des photographies de vacanciers sur les bords de mers de l'Italie, principalement prises dans les années 1970 et 1980. Claude Nori est particulièrement sensible au cadrage, aux amours adolescentes et au dynamisme juvénile. Une approche photobiographique dont il est l'un des précurseurs.

Acheter chez Tropismes : Vacances en Italie

Le baron Ungern :khan des steppes

Le baron Ungern :khan des steppes
Leonid Youzefovitch
Ed. Syrtes

Roman von Ungern-Sternberg, baron balte converti au bouddhisme, général de l'armée blanche à trente-cinq ans, est le dernier combattant à résister contre la marée révolutionnaire rouge qui submerge la Russie. Replié en Mongolie, il s'y taille un royaume en libérant le khutukhtu, « Dieu vivant » des Mongols, prisonnier des Chinois. C'est là que commence son règne de violence et que prend forme son rêve fou : reconstituer la horde d'or de Gengis Khan. Personnage démesuré, être hors orme, Ungern ira au bout d'un destin aux dimensions shakespeariennes. (présentation de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : Le baron Ungern :khan des steppes

Minsk cité de rêve

Minsk cité de rêve
Artur Klinau
Ed. Signes et Balises

Artur Klinau, qui est né et a grandi à Minsk, en Biélorussie, n'avait pas vingt-cinq ans lorsque le mur de Berlin est tombé. Son enfance, il l'a passée dans ce qui était alors le Pays du Bonheur - l'Union soviétique - avec la retransmission télévisée des défilés sur la place Rouge conduits par le Métaphysicien et ses ministres Amour, Sagesse et Droiture, les jeux dans les recoins mystérieux des parcs de la ville, et les nombreuses occasions de boire et de festoyer.

Acheter chez Tropismes : Minsk cité de rêve

Nouvelles de la mère patrie

Nouvelles de la mère patrie
Dmitry Glukhovsky
Ed. L'Atalante

Comme tous ceux de sa génération, Dmitry Glukhovsky est le témoin des changements que traverse la Russie ; une Russie où il n'a jamais fait bon d'évoquer et encore moins de coucher par écrit certains sujets sensibles : le pouvoir, ses dérives, ses compromissions, sa corruption... Auteur engagé, il instille ses messages dans la fiction et la science-fiction, comme avant lui les frères Strougatski, dont l'oeuvre pourtant critique à l'égard du régime a toujours échappé à la censure ; à croire que la métaphore se joue de l'esprit retors des bureaucrates censés débusquer la moindre velléité d'insoumission.

Acheter chez Tropismes : Nouvelles de la mère patrie