Aménagement de jardins. 40 plans et modèles

Aménagement de jardins. 40 plans et modèles
Newbury Tim
Ed. Eyrolles

40 projets pour personnaliser votre jardin

Chaque projet propose un thème différent et vous en montre les points clés. Vous pourrez alors vous en inspirer pour les adapter à votre jardin. Pour chaque thème, un modèle de plantation vous est également présenté, avec la liste des variétés et des cultivars.

De nombreuses idées d'aménagement pour tous les styles

Des explications détaillées vous permettront de réaliser de petits aménagements pour votre jardin. Pergolas, petits meubles, fontaines, bassins, terrasses, autant d'éléments que vous pouvez combiner à votre guise. En fin d'ouvrage, une liste de toutes les réalisations vous permettra de choisir celle qui s'intègre le mieux à votre environnement.
Présentation de l'éditeur

Longue marche (vol. 1, 2 et 3)

Longue marche (vol. 1, 2 et 3)
Ollivier Bernard
Ed. Phébus/Libretto

La 'Longue marche' en poche

vol. 1 Traverser l'Anatolie

Douze mille kilomètres de marche à pied en solitaire, parcourus d'un bout à l'autre de l'Asie, d'Istanbul à Xian (Chine), en longeant l'ancienne Route de la Soie. Bernard Ollivier, sexagénaire têtu, aura cheminé pendant quatre ans, essentiellement à la belle saison, car sa route, qui franchit les hauts cols d'Anatolie et du Pamir, est impraticable l'hiver.

Le livre qu'il en rapporte (en trois épisodes : Traverser l'Anatolie, Vers Samarcande, Le Vent des steppes), accueilli par une critique médusée, n'est en rien l'évocation d'un exploit: simplement le récit émerveillé d'un voyageur qui va de rencontre en rencontre, ne cesse de se demander pourquoi il marche... et constate que son projet lui est aussi mystérieux que le monde.
Présentation de l'éditeur

vol. 2 Vers Samarcande

Bernard Ollivier poursuit sa route. Du printemps à l'automne 2000, il aura franchi les dernières passes du Kurdistan, parcouru une large part de l'Iran - Tabriz, Téhéran, Nichapour -, avant de se retrouver face au terrible Karakoum, un désert impossible à traverser l'été. Il cherche d'abord un chameau pour transporter l'indispensable provision d'eau (douze litres par jour : ration de survie) et se fait rire au nez. Et puis, têtu comme un caillou du Khorassan, il se fait chameau lui-même : il achète un vélo d'enfant, le désosse et réussit à le transformer en une sorte de chariot, auquel il s'attellera pendant des semaines... Jusqu'à ce qu'apparaissent à l'horizon les coupoles d'or de Samarcande !
Présentation de l'éditeur

vol. 3 Le Vent des steppes

Au cours de cet ultime épisode, le lecteur sera convié à fouler les neiges du Pamir, à se perdre dans les ruelles de Kashgar - seule métropole d'Asie centrale à vivre encore à l'heure des Mille et Une Nuits -, à longer l'interminable désert du Taklamakan, puis le Gobi, à pénétrer enfin dans la Chine des Han par le chemin des anciens pèlerins fidèles à l'enseignement du Bouddha...

Chemin faisant, l'écrivain marcheur en vient à regretter la générosité de l'Islam, si hospitalier au voyageur... et peine un peu à retrouver les repères du monde dit moderne - que les Chinois ont décidément adoptés... S'il tire quelques conclusions personnelles de son aventure, c'est sur le ton qu'on lui connaît : réservé, pudique - et toujours aussi méfiant à l'endroit de la «littérature» ...
Présentation de l'éditeur

Attention : le prix indiqué plus haut est le prix par volume

Fabrice Wagner 95 05

Fabrice Wagner 95 05
Wagner Fabrice
Ed. Le caillou bleu

In this collection, Fabrice Wagner reveals intimist glimpses of his life gathered over a period of ten years. These photographs are a journey, not within the boundaries of a horizon but rather into a world close at hand, where the subject invites us to reconsider and simplify our notion of space.

Dans cet ouvrage, Fabrice Wagner nous dévoile quelques fragments intimistes récoltés sur une dizaine d'années. Ici, le voyage ne se décline pas de part et d'autre d'une ligne d'horizon mais plutôt dans un univers de proximité où le sujet nous impose une simplification des espaces.
Présentation de l'éditeur

Shanghai

Shanghai
Bourgeois Christophe
Ed. Le caillou bleu

The city is shown here as a universal concept, beyond all geographical boundaries. As we view these photographs, it is often not in central China or Shanghai that we feel but rather in an anonymous, opulent, Asian metropolis, whose energy confirms that this is where the world's future ultimately lies. The photographs in this book were taken in October 2004.

La ville reste un universel, peu dépendant de la géographie, et nous ne nous ressentons pas souvent en Chine centrale tout au long de ces photographies: Shanghai, à maints égards, devient une métropole anonyme, opulente, asiatique bien sûr, dont le dynamisme nous confirme dans la conviction que l'avenir du monde réside bien là. Les photographies de cet ouvrage ont été réalisées en octobre 2004.
Présentation de l'éditeur

Laurence Demaison

Laurence Demaison
Demaison Laurence
Ed. Le caillou bleu

Throughout this collection, Laurence Demaison allows glimpses of her intimate self, while at the same time remaining evasive and anonymous. The photographic works in this book were taken between 1993 and 2004.

De son univers pluri-dimensionnel, Laurence Demaison nous livre quelques bribes de son intimité, toutes
insaisissables et impersonnelles soient-elles.
Ces photographies ont été réalisées entre 1994 et 2004.
Présentation de l'éditeur

Demeure terrestre. Enquête vagabonde sur l'habiter

Demeure terrestre. Enquête vagabonde sur l'habiter
Paquot Thierry
Ed. Editions de l'Imprimeur/Tranches de Villes

Habiter est le propre de l'homme. Pourtant, l'inhabitable appartient également et bien trop souvent à notre monde. Comment alors édifier une demeure qui contribue au déploiement de l'être de chacun ? Qui lui assure la possibilité d'exprimer les mille et une facettes de sa personnalité ? Le séjour des mortels sur la terre les convie à habiter, c'est-à-dire à «être-présent-au-monde-et-à-autrui» comme le démontre magistralement Martin Heidegger dans sa conférence «Bâtir Habiter Penser». Une telle analyse a été, non pas simplifiée, mais «sociologisée», abandonnant son fondement philosophique. Thierry Paquot présente le concept d'habiter, l'examine attentivement eu égard aux positions de Gaston Bachelard, Maurice Merleau-Ponty, Emmanuel Lévinas, Henri Maldiney, Henri Lefebvre, Augustin Berque... Puis, rassemble les éléments épars d'une enquête philosophico-étymologique : comment, quand, par qui et pour quels résultats, l'habiter arrive-t-il en France ? Et bénéficie d'un accueil favorable parmi les architectes et les spécialistes du logement et de la ville ? Il s'interroge, enfin, sur la dénaturation «tranquille» d'un concept philosophique, ses usages hybrides qui l'apparentent aussi bien à la «machine-à-habiter» de Le Corbusier qu'aux «modes d'habiter» décrits par les anthropologues. Cet essai au ton personnel, emprunte à l'autobiographie, au récit de voyage, à la spéculation théorique et à la géohistoire comparée des idées afin de réaffirmer la puissance du concept heideggérien et de la confronter à la vie urbaine contemporaine.
Présentation de l'éditeur

Chronique de la forme. Deux mille ans d'expression visuelle en Europe occidentale

Chronique de la forme. Deux mille ans d'expression visuelle en Europe occidentale
Lampaert Herman
Ed. Atelier Perrousseaux

La volonté de synthèse a présidé à la Chronique de la forme et dévoile combien l'ensemble des différents champs thématiques cernés est riche en interactions.

Les traités, manifestes et ouvrages de référence de l'histoire de l'art (plus de 600) dont l'influence s'est confirmée au fil des ans, sont cités dans l'ordre chronologique.

Les noms de personnes, titres de films, de livres, de pièces de théâtre et autres informations similaires sont mentionnés en leur totalité, selon l'orthographe d'origine, s'affichent en caractères italiques. En plus des abréviations dans les colonnes, l'index offre des clefs supplémentaires. Par exemple, sous l'entrée «revue», il donne accès à plus de 200 revues importantes. On y trouve également certaines oeuvres capitales (par exemple «Sixtine, chapelle») ou des mouvements d'art très influents, comme Arts and Crafts, De Stijl ; des écoles comme le Bauhaus...

Herman Lampaert est diplômé de l'Institut supérieur d'arts graphiques de l'École de la Cambre (Bruxelles).
Durant de longues années, il a enseigné le graphisme à Anvers et Bruxelles.
Membre du jury Plantin-Moretus pour les meilleurs livres parus en Belgique.
Parallèlement, ses travaux l'ont amené à collaborer avec des architectes, des photographes et des designers d'envergure internationale.
Présentation de l'éditeur

Gehry Draws

Gehry Draws
Collectif
Ed. Violette edtions

Everyone knows what the distinctive curves and lines of Frank Gehry's building look like. But where do they come from ? Gehry has described drawing as his way of 'thinking aloud'; Gehry Draws traces that thinking through 29 major projects, providing a privileged view of the creative practice of a master architect. More than 360 drawings (most of which are previously unpublished) and more than 400 additional illustrations chart the evolution of Gehry images from marks on the page to three-dimensional models to completed buildings. Horst Bredekamp's introduction relates Gehry's drawing methods to the concept of 'disegno', as practiced by Leonardo and Dürer - not only the act of drawing and modeling but also the dynamics of creative thinking.
Gehry himself describes his method for Bredekamp in several explanatory sketches, and Bredekamp applies this to a study of drawings made for specific Gehry commissions. Virtual-reality filmmaker Rene Daalder and writer Mark Rappolt return this discussion to the twenty-first century, looking at, among other things, analog methods in the digital world of contemporary architecture.
Gehry Draws is produced in collaboration with Frank Gehry and his team at Gehry Partners. Project synopses and commentary by Gehry and two of his partners and project designers, Edwin Chan and Craig Webb, guide us through the full range of Gehry production, from the small details of window design to such large-scale undertakings as the Walt Disney Concert Hall and the Guggenheim Museum in Bilbao. The drawings, illustrations, and text in Gehry Draws definitively place drawing at the heart of Frank Gehry's creative process.
Présentation de l'éditeur

Antidesign. Petite histoire de la capsule d'habitation en images

Antidesign. Petite histoire de la capsule d'habitation en images
Midal Alexandra
Ed. Epithème

L'ouvrage que vous tenez dans les mains : Antidesign : Petite histoire de la capsule en images se concentre sur le passage de la fin des années 1960 au début des années 1970 tout en explorant des ramifications dans le temps et dans l'espace. Son objet est de démontrer, par l'examen d'un cas particulier, la 'Survivance' de l'habitacle capsulaire. (...) La capsule d'habitation donne corps aux batailles violentes intra et inter-disciplinaires. Industrialisée et nomade, elle permet aux architectes d'être réactifs aux besoins individuels et permet aux designers relégués jusqu'alors à la décoration ou la création d'objets mobiliers, d'asseoir les fondements d'une nouvelle pratique du design autonome s'abrogeant de ses tutelles artistiques et architecturales. Pour l'architecture comme pour le design, il s'agit d'une révolution et chacun s'arroge un unique territoire qu'il veut faire sien. La capsule d'habitation s'impose alors comme un - si ce n'est le - modèle alaternatif dont témoignent les nombreux habitacles réalisés depuis quelques années au-delà des clivages disciplinaires. Quelle dynamique entre architecture, design et arts plastiques la capsule incarne-t-elle ? Existe-t-il un espace de travail partageable entre ces disciplines ? L'emploi d'un vocabulaire peut-il incarner des significations différentes, suivant les époques et selon ses auteurs ? Les thèmes sont-ils éternels ou mortels ? Matérialisent-ils une idée ? Leur emprunt simultané ou successif par une discipline en permet-il la regénération ? A.M.

Rendez-vous avec la peur et autres nouvelles fantastiques

Rendez-vous avec la peur et autres nouvelles fantastiques
Rivière (dir.) François
Ed. Cahiers du Cinéma

Du génial Griffith aux plus récents metteurs en scène hollywoodiens, en passant par Browning, Whale, Tourneur ou Fisher, le Septième Art a toujours entretenu avec la littérature fantastique des liens exigeants mais fidèles.

Des adaptations d'Edgar Allan Poe jouées sur la scène du Grand-Guignol aux contes de terreur psychologique de Robert Bloch et Daphne Du Maurier, ont ainsi été portés à l'écran un certain nombre de textes courts de fiction.

Parfois - souvent - le cinéma les a quelque peu escamotés, aussi n'est-il pas inutile de rendre hommage à leurs auteurs. Certains d'entre eux sont devenus des classiques, d'autres ont tout simplement besoin d'être découverts...
Présentation de l'éditeur

Edgar A. Poe La Boîte oblongue
R. L. Stevenson Le Pourvoyeur de cadavres
W. F. Harvey La Bête à cinq doigts
Lafcadio Hearn Kwaidan
M. R. James Rendez-vous avec la peur
Robert Bloch Le Crâne du marquis de Sade
Ray Russell Sardonicus
Daphne du Maurier Ne regarde pas tout de suite