L'aventure du désert

L'aventure du désert
Jordis Christine
Ed. Gallimard/L'infini

Je me suis longtemps demandé pourquoi certaines personnalités exerçaient sur nous une fascination sans fin. Emily Brontë, Rimbaud, T.E. Lawrence, Charles de Foucauld... pour citer pêle-mêle quelques-uns de ces personnages en apparence les plus opposés. Puis je compris qu'ils se ressemblaient. Les liait une expérience intérieure si profonde qu'une vie entière ils y restèrent fixés.

Foucauld, Lawrence, deux hommes que rapprochent une époque, l'aventure, la guerre, le désert, le renoncement. Tous deux partis vers des terres inconnues et des royaumes sans roi : Charles de Foucauld se rendit dans le désert et y rencontra Dieu ; T.E. Lawrence, s'il n'arriva pas à la même conclusion, ressentit lui aussi l'appel de cette terre sans bornes. Le désert, où trouver l'extrême, l'héroïsme, une autre existence - où entendre dans la solitude « le verbe vivant » que l'on porte avec soi.

Saints et héros, selon certains, espions de haut vol selon d'autres, une démarche essentielle relie ces chercheurs d'absolu, si différents soient-ils. Le goût de l'excès, peut-être, et la volonté de fuir la société ? Certain désir de s'écarter de la vie ordinaire, de « vivre à hauteur de mort »

Une autre histoire de l'édition française

Une autre histoire de l'édition française
Mollier Jean-Yves
Ed. La fabrique éditions

Cette histoire est racontée depuis la diffusion de l'imprimerie en France jusqu'à l'irruption du numérique. Résumant trente années de recherches consacrées au livre, située dans une perspective d'histoire culturelle, économique et politique, la synthèse couvre aussi bien l'histoire littéraire que l'édition scolaire, juridique, scientifique et de jeunesse.

Ma collection littéraire: notes sur la littérature russe. Tome1

Ma collection littéraire: notes sur la littérature russe. Tome1
Soljénitsyne Alexandre
Ed. Fayard

L'auteur devient lecteur et décortique les oeuvres des grands écrivains russes des XIXe et XXe siècles pour comprendre leur état d'esprit et leurs objectifs lors de l'écriture. Ce premier tome aborde la période classique avec entre autres Tolstoï et Tchekhov et court jusqu'aux années 1970 avec Youri Naguibine.

Gustave Flauvert. Une manière spéciale de vivre

Gustave Flauvert. Une manière spéciale de vivre
de Biasi Pierre-Marc
Ed. Grasset

Qu'est-ce qu'une vie d'écrivain ? Une enfance, des amours, des voyages, des amitiés, des soucis d'argent, des mondanités, des succès, des revers... Mais, au fond, tout cela a-t-il quelque chose à voir avec l'oeuvre, l'écriture, le style ? Et qu'est-ce qui fait que cette vie-là, précisément, est celle d'un écrivain ?

Ces questions touchent toute entreprise biographique mais elles deviennent cruciales quand on aborde une figure comme celle de Gustave Flaubert. Si son oeuvre a révolutionné le romanesque, c'est au nom de nouvelles exigences - l'impersonnalité, le refus de conclure, la relativité des points de vue - qui installent au coeur de son écriture une figure du vide : « Personnalité de l'auteur : absente. » Comment, dans ce cas, partir à la recherche de l'écrivain sans trahir son projet ? Pour lui, l'oeuvre est tout, l'auteur n'est rien. Le plus beau cadeau que pourrait lui faire la postérité serait de ne rien savoir de sa vie contingente, en lisant ses textes comme s'il n'avait jamais existé...

Le problème s'aggrave encore si l'on considère l'autre aspect des choses : le versant « guenilles » de sa vie. Là, c'est bien pire : non seulement nul ne doute que Flaubert a existé, mais chacun peut se faire une idée très précise de son agenda en se plongeant dans les cinq mille pages de sa Correspondance. À l'impersonnalité structurale de l'oeuvre répond une exceptionnelle réussite de l'écriture du quotidien, tour à tour profonde, cinglante, drôle, émouvante...

C'est en jouant sur ce double registre que Pierre-Marc de Biasi ressuscite ici son Flaubert. De l'oeuvre à l'existence, en perpétuel aller-retour. Avec, entre les deux, « une manière spéciale de vivre »...

N'espérez pas vous débarrasser des livres

N'espérez pas vous débarrasser des livres
Jean-Claude Carrière & Umberto Eco
Ed. Grasset

Le gai savoir : rarement l'expression nietzschéenne se sera aussi bien appliquée qu'à ce livre... sur les livres ! Du papyrus au fichier électronique, nous traversons cinq mille ans d'histoire du livre à travers une discussion à la fois érudite et humoristique, savante et subjective, dialectique et anecdotique, curieuse et goûteuse.

On y parcourt les temps et les lieux, les personnes réelles s'y mêlent aux personnages de fiction, on y fait l'éloge de la bêtise, on y analyse la passion du collectionneur, les raisons pour lesquelles telle époque engendre des chefs-d'oeuvre, la manière dont fonctionnent la mémoire et le classement d'une bibliothèque. On y explique pourquoi «les poules ont mis un siècle pour apprendre à ne pas traverser la route» ou comment «notre connaissance du passé est due à des crétins, des imbéciles ou des adversaires».

Bref, on s'y amuse de la «furia littéraire» de deux passionnés qui nous entraînent dans leur folle farandole dont chaque tour surprend, distrait, enseigne. En ces temps d'obscurantisme galopant, c'est peut-être le plus bel hommage qui se puisse imaginer à la culture de l'esprit, et l'antidote le plus efficace au désenchantement.

Proust et l'obscur

Proust et l'obscur
de Margerie Diane
Ed. Albin Michel

« ' Les vrais livres doivent être les enfants non du grand jour et de la causerie mais de l'obscurité et du silence ', écrit Marcel Proust dans Le Temps retrouvé.

Cette obscurité qui enveloppe l'oeuvre romanesque (où gisent le mensonge, le sadisme, l'obsession de l'enfance et ses révoltes mais aussi la passion de l'art), j'en explore ici à partir de La Recherche, mais aussi des premiers textes, fondateurs, moins connus, tels que Les Plaisirs et les Jours ou Jean Santeuil, la violence et l'ambivalence.

Dès ses vingt-cinq ans Proust se prépare à la solitude, devient le peintre de la jalousie et l'analyste du sadisme. Pourquoi tant d'obscure révolte contre la mère, sublimée par la suite dans La Recherche ? Pourquoi tant de voyeurisme ? C'est un point de vue personnel et particulier que j'adopte ici où, derrière les faux-semblants, loin des salons et des anecdotes, j'essaie de plonger au coeur ténébreux de son inspiration. »

Ces amis qui enchantent la vie. Passions littéraires

Ces amis qui enchantent la vie. Passions littéraires
Rouart Jean-Marie
Ed. Robert Laffont

J.-M. Rouart a rassemblé 120 écrivains français et étrangers, toutes époques confondues, dans cette anthologie élaborée comme un hommage à ceux qui lui ont donné le goût de la littérature et ont jalonné son parcours de romancier.

Jardins de papier. De Rousseau à Modiano

Jardins de papier. De Rousseau à Modiano
Bloch-Dano Evelyne
Ed. Stock

Une étude de la représentation et de la signification des jardins dans les oeuvres de romanciers tels que J.-J. Rousseau, M. Duras, Colette, P. Modiano, M. Proust, etc

Robert Musil: Tout réinventer

Robert Musil: Tout réinventer
Joly Frédéric
Ed. Seuil

Le portrait de l'écrivain et de son oeuvre, écrite à une époque de catastrophes.

Textyles n°47: Bruxelles, une géographie littéraire

Textyles n°47: Bruxelles, une géographie littéraire
collectif
Ed. Samsa

Hommage à Claudette Oriol-Boyer