La civilisation de la Renaissance en Italie

La civilisation de la Renaissance en Italie
Burckhardt Jacob
Ed. Bartillat

En un tableau saisissant, Jacob Burckhardt (1818-1897) décrit dans La Civilisation de la Renaissance en Italie la plus grande révolution culturelle de l'Occident moderne. Son essai - répondant à La Renaissance de Michelet - compte parmi les chefs d'oeuvre historiques du XIXe siècle. Burckhardt a profondément influencé notre manière de percevoir la Renaissance en insistant sur l'émergence de nouvelles formes politiques autour de la Cité et sur l'affirmation de l'individu au centre de la société. À travers la description des fêtes et des machines de guerre, l'analyse des principes de l'éducation, des sciences, de la religion, il recrée ce monde des républiques italiennes du Quattrocento, où la politique et l'administration étaient considérées comme des arts.

Dans sa préface, Robert Kopp retrace la genèse et la fortune de ce livre célèbre et rappelle l'étonnante modernité de Burckhardt, professeur à l'Université de Bâle et ami de Nietzsche. Il montre notamment que Burckhardt est à l'origine de l'histoire culturelle, croisant avec bonheur différentes disciplines.

 

Flag'. 25 ans et 7000 interpellations à la Brigade anti-criminalité

Flag'. 25 ans et 7000 interpellations à la Brigade anti-criminalité
Daniel Bourdon. Avec Elodie Chermann
Ed. La Martinière

Le flagrant délit est l'instant où le délinquant commet son crime. C'est aussi la microseconde où le flic intervient. C'est un flash. Un shoot d'adrénaline. Un espace en suspens, hors du temps, où tout peut arriver, où tout bascule : le voyou devient taulard et le flic un héros... Mais parfois aussi l'instant où le délinquant devient un criminel et où le policier finit à terre. Pour décrire cet instant - dangereux, mais aussi excitant comme une drogue - Daniel Bourdon a choisi l'écriture. Ainsi, c'est à travers les mots, le jargon de la police, qu’il nous livre les clés de cette dépendance à la rue, celle de tous les flics accros à la poussée d'adrénaline. 'Arracheur, bâtonnite, braco, brème, frotteur, braconner, faire du crâne, chouffer…' Au fil des mots, illustrés chaque fois par des anecdotes inédites et percutantes, nous découvrons l’univers méconnu de ces flics en civil opposés aux voleurs, dealers et gangsters. Les cinquante-huit histoires de ce livre se lisent comme des nouvelles. Elles nous décrivent les mondes obscurs de la nuit parisienne, du trottoir et des commissariats, elles nous initient à cette sensation magique, fascinante et dangereuse, ce mélange de violence et d'excitation, qui, tel un déclic, une décharge, bouleverse le coeur et la tête de chaque flic, et qui n'est rien d'autre qu'une addiction au flagrant délit.

 

 

 

Derniers carnets. Scènes de la vie politique en 2012 (et avant)

Derniers carnets. Scènes de la vie politique en 2012 (et avant)
Giesbert Franz-Olivier
Ed. Flammarion

« J’écris toujours devant une fenêtre et, depuis quelque temps, quand je travaille sur un livre politique, j’ai de plus en plus de mal à résister à son appel : dehors, mes oliviers me réclament pour que je les taille ou les arrose.

Il fallait en tirer les conséquences : ceci est mon dernier livre politique au sens strict. Mon testament. Mes adieux à la scène de vieux chroniqueur rochon. Pour raconter la dernière campagne à un moment crucial pour la France, j’ai vidé les carnets à spirale sur lesquels je note tout, depuis les années quatre-vingt, en convoquant les protagonistes de 2012, comme Hollande ou Sarkozy, ou les grands acteurs d’antan, comme Chirac ou Mitterrand. Tous si romanesques qu’avec eux, l’Histoire en devient presque picaresque… »

 

Syrie. L'Etat de la barbarie

Syrie. L'Etat de la barbarie
Seurat Michel
Ed. PUF

Michel Seurat, assassiné pendant sa captivité en 1986 à Beyrouth lorsqu'il était otage de l'« Organisation du jihad islamique », une émanation du Hezballah, fut l'un des meilleurs spécialistes du monde arabe contemporain. Arabisant hors pair, homme de terrain scrupuleux, féru de sciences sociales autant qu'islamologue érudit, ce chercheur au CNRS a fécondé les générations successives, et plus d'un quart de siècle après sa disparition, ses textes font toujours référence dans les universités du monde entier, où ils sont devenus un classique de l'école française des études du Proche-Orient.

Ses analyses du système de pouvoir syrien à l'époque de Hafez el-Assad, qu'il nomma « l'État de barbarie », nourries de la lecture du grand historien médiéval Ibn Khaldoun comme de la sociologie française, écrites à chaud dans les années 1980, sont plus que jamais d'actualité tandis que la Syrie dont Bachar el-Assad a hérite s'est enfoncée dans une violence inouïe, où s'enchevêtrent révolution et guerre civile. Ses études des clans, des villes, des milices urbaines alaouites ou islamistes, des Frères musulmans, fournissent des clefs de lecture indispensables pour comprendre les enjeux et les lignes de clivages d'aujourd'hui, à l'heure où le monde arabe est entré dans l'une des phases de bouleversements majeurs de son histoire.

Syrie, l'État de barbarie reprend des textes fondateurs de Michel Seurat devenus introuvables et parus dans divers recueils désormais épuisés.

 

Barcelone. Itinéraires et Bifurcations

Barcelone. Itinéraires et Bifurcations
Collectif
Ed. Autrement

Barcelone en mouvement

Imaginez Barcelone : la Rambla qui descend vers le port, l'architecture de Gaudí, les joueurs du Barça et cette formidable énergie qui se dégage de la ville et de ses habitants.

Mercè Ibarz a choisi de restituer cette atmosphère si singulière en explorant les endroits inconnus du touriste, que les Barcelonais eux-mêmes ignorent... Découvrez avec elle la Barcelone du quotidien, si vivante, cosmopolite et changeante, en perpétuel mouvement.

Au gré d'une vingtaine de promenades qui nous emmènent des hauteurs de Montjüic et du Tibidabo au bord de mer de la Barceloneta, ponctuées par 16 entretiens avec les habitants racontant leurs quartiers et les transformations des lieux qui leur sont chers, Mercè Ibarz nous fait découvrir un autre visage de la capitale catalane.

Des itinéraires agrémentés d'une centaine de photographies en couleurs.

 

Atlas géopolitique d'Israël

Atlas géopolitique d'Israël
Encel Frédéric
Ed. Autrement

Plus de 90 cartes et infographies en couleurs pour saisir au plus près la complexité politique, socio-économique, démographique, diplomatique et stratégique d'Israël.

Les représentations historiques, mentales et géopolitiques qui

ont fondé l'État d'Israël.

Les Israéliens peuvent-ils rompre avec l'isolement ?

L'enjeu de la démographie : fantasme ou réalité ?

La question stratégique des ressources.

Pourquoi les pourparlers israélo-palestiniens sont-ils toujours

bloqués ?

Autant de questions abordées avec objectivité par un spécialiste reconnu, dans cette nouvelle édition entièrement revue et actualisée.

 

Un Etat commun. Entre le Jourdain et la mer

Un Etat commun. Entre le Jourdain et la mer
Eric Hazan, Eyal Sivan
Ed. la Fabrique

75 ans : c'est le temps écoulé depuis le premier plan officiel de partition de la Palestine en deux États, l'un juif et l'autre arabe. Trois quarts de siècle pendant lesquels on a vu passer d'innombrables résolutions, conférences, déclarations, missions, «feuilles de route» et autres «relances du processus de paix». Pourtant la perspective de voir «deux États vivant côte à côte dans la paix et la sécurité» est plus lointaine que jamais.

C'est que la partition de la Palestine historique en deux États n'est pas une solution, mais un discours. C'est un discours de guerre drapé dans une rhétorique de paix, qui permet de justifier les faits accomplis comme ceux à venir. Ce discours si commode ne peut pas déboucher, ne débouchera jamais sur une solution véritable, car la partition de la Palestine n'est tout simplement pas possible. Il faut en finir avec l'idée de la partition et la remplacer par celle du partage de ce pays, sa mise en commun entre tous ceux qui y habitent et qui en deviendront les citoyens libres et égaux. Le partage, loin de représenter une utopie, est la seule solution réaliste et réalisable car elle correspond à la situation actuelle dans le pays. Fait étrange, cet État commun est présenté tantôt comme une utopie - face à la solution «réaliste» qui n'a pas avancé d'un pouce en trois quarts de siècle - et tantôt comme une grave menace. Il faut choisir : une utopie ne peut pas être une menace - et si l'État commun constitue une menace, c'est qu'il n'est pas une utopie.

Aujourd'hui, le thème de One State, de l'État commun, est discuté dans le monde entier y compris en Israël. Il est grand temps que le public français, tenu jusqu'ici soigneusement à l'écart, puisse être informé des termes d'un si crucial débat.

 

Occupy Wall Street! Textes, essais, témoignages des Indignés

Occupy Wall Street! Textes, essais, témoignages des Indignés
Collectif
Ed. les Arènes

À l'automne 2011, une protestation née au centre de Manhattan est violemment réprimée par la police. Le mouvement s'enflamme, en écho aux révolutions arabes et aux « indignés » espagnols rassemblés sur la Puerta del Sol à Madrid.

Les réseaux sociaux propagent la mobilisation. À l'occasion d'une « journée mondiale des indignés » des manifestations ont lieu dans 951 villes de 82 pays. Les scènes d'occupation se multiplient d'Athènes à Lisbonne, de Londres à Paris, devant la grande arche de la Défense, et dans 146 villes aux États-Unis.


Ce livre est né du mouvement Occupy, qui a mobilisé les penseurs les plus radicaux et une nouvelle génération d'écrivains américains, dont certains rédacteurs des infleuntes revues littéraires : n+1, Dissent, Triple Canopy et The New Inquiry.


Occupy Wall Street !
rassemble les récits sous tension des occupants, des essais et des photographies. C'est le manifeste d'une révolution pacifique d'un nouveau genre, qui ne s'arrêtera pas de sitôt.


« 
Ce livre est sensationnel. Il est la preuve que les livres-reportages nés de l'actualité ont une portée que les blogs et les journaux ne peuvent égaler. » & Paul Constant, The Stranger

 

Africa. Etats faillis, miracles ordinaires

Africa. Etats faillis, miracles ordinaires
Dowden Richard
Ed. Nevetica

Chaque fois que vous tentez d'expliquer «L'Afrique, c'est...», les mots se désagrègent, se dissolvent. Il y aura toujours au moins cinq pays qui feront exception. Et quand vous pensez être arrivé à une certitude, vous réalisez que le point de vue opposé est vrai lui aussi... L'Afrique est pleine de surprises.

Pendant trois décennies, Richard Dowden a parcouru ce continent aussi vaste que varié, écoutant, découvrant et remettant sans cesse ses certitudes en cause. Pays après pays, il explore dans ces pages les situations locales, prend en compte les avis personnels, relate les incidents, les actions et les rencontres pour nous raconter l'Afrique sub-saharienne d'aujourd'hui.

Un continent en proie à la pauvreté, à la maladie et à la guerre, mais aussi un lieu d'une beauté époustouflante, où la générosité et les possibilités abondent.

Le résultat est un livre phare : envoûtant, éclairant et toujours surprenant. Tout ce qu'on a toujours souhaité comprendre à propos de l'Afrique, raconté, expliqué en termes clairs, avec en filigrane la passion contagieuse d'un auteur pour son sujet.

Un livre qu'on a du mal à déposer et qui rend à jamais les lieux, les hommes qui les habitent, leurs existences et leurs espoirs infiniment interpellants.

 

Voyage au bout de la violence

Voyage au bout de la violence
Frangié Samir
Ed. Orient des livres

Cet essai est le récit d'un long cheminement à la recherche d'une issue à la guerre qui a ravagé le Liban. Il évoque la violence - la violence identitaire, la guerre entre les Libanais ; la violence israélienne et le projet d'une alliance des minorités contre la majorité arabo-musulmane ; la violence syrienne et le projet de 'Grande Syrie' - ; puis se penche sur la 'sortie' de la guerre : comment s'est-elle faite ? Comment les Libanais sont-ils parvenus à retisser les liens entre eux ? Il aborde ensuite l'assassinat de Rafic Hariri - 'un meurtre fondateur' - et la 'révolution du Cèdre', une révolution restée inachevée. Il nous parle enfin du 'vivre-ensemble', liant les deux notions de citoyenneté et de pluralisme, de la nécessité d'une nouvelle culture, la 'culture du lien', et d'une 'voie arabe' vers la modernité à la lumière du Printemps arabe. Il se termine sur cette question : peut-on espérer un avenir de paix pour le Liban et le monde arabe ?

Un ouvrage édifiant, par l'un des esprits les plus brillants de l'intelligentsia libanaise, témoin éclairé des soubresauts du Liban.