Avanti ! Chroniques italiennes

Avanti ! Chroniques italiennes
Romano Sergio
Ed. Buchet Chastel

Pendant toute l'année 2006, Sergio Romano, historien et ancien diplomate, a tenu chaque semaine une chronique à partir des événements italiens avec l'intention de faire découvrir au lecteur français ce qui se joue dans la péninsule. Il le fait avec humour et acidité, sans mâcher ses mots, en observateur qui enrage parfois de voir son pays et ses concitoyens enlisés dans le passé et les vieilles habitudes, en homme passionné de liberté et de progrès. Sa grande connaissance de l'histoire italienne et européenne donne à son livre une profondeur singulière. L'Italie est la sixième puissance économique du monde, le second partenaire de la France, l'un des fondateurs de l'Europe. Un pays qui compte, mais un pays vieillissant et en crise. Si Berlusconi prétendait lui apporter la modernisation dont il avait besoin, son bilan est pour le moins discutable. Romano Prodi veut aujourd'hui allier justice et progrès, mais il est pris dans les calculs politiques des partenaires de sa coalition. Les Italiens sauront-ils s'affranchir de leurs vieux démons ?
Présentation de l'éditeur

Volcans/Amérique latine - Caraïbes/N°57 - Hiver 2004

Volcans/Amérique latine - Caraïbes/N°57 - Hiver 2004
Revue
Ed. EDREV

' Par quelle aberration a-t-on pu croire, après la chute du Mur, que la disparition d'un adversaire signifiait l'abolition de l'adversité ?

Par quelle sottise a-t-on pu considérer que l'Homo economicus allait pacifier la planète, et que les conflits subsistants n'étaient que des vestiges du passé, des bavures exotiques ? Je l'explique à la manière de Tchékhov. Par le très grand plaisir que les hommes ont à dormir. ' La Cerisaie ' est vraiment la grande pièce sur les dix dernières années que nous venons de passer. Tous les protagonistes, qu'ils soient propriétaires ou intellectuels, y sont acquis à l'idée que finalement tout s'arrange toujours, que le mal n'est que le fourrier du bien. Cet esprit-là domine en Occident depuis 1989. C'est ainsi que l'on a pu, sans rire, voir Fukuyama célébrer la victoire des Etats-Unis sur l'Union soviétique exactement dans les même termes que Kojève pensait fêter la victoire de Staline sur l'Occident? Fêter la victoire de Staline en 1937 et la victoire de Wall Street en 1987 exactement dans les mêmes catégories intellectuelles aurait tout de même dû poser un problème, non ? '
André Glucksman, in Le Nouvel observateur, janvier 2002.

La foi et le pouvoir. Le Vatican et l'Italie, de Pie IX à Benoît XVI

La foi et le pouvoir. Le Vatican et l'Italie, de Pie IX à Benoît XVI
Romano Sergio
Ed. Buchet Chastel

L'histoire complexe des relations entre l'Etat italien et l'Eglise catholique est longue de presque un siècle et demi. Le non expédit de Pie IX en 1874, les accords Gentiloni en 1913, la naissance du Parti populaire (catholique) en 1919, le différend entre le fascisme et l'Action catholique, les référendums sur le divorce, l'avortement et la procréation assistée : Sergio Romano passe en revue les convergences et les heurts, les flatteries et les compromis qui ont marqué cette délicate confrontation. Plus d'une fois, les limites des domaines respectifs de l'Etat et de l'Eglise ont été remises en cause. Paradoxalement, depuis la chute de la démocratie chrétienne, la frontière qui devrait les séparer est de plus en plus souvent franchie. Cette lecture acide de la laïcité à l'italienne donnera à réfléchir sur le modèle français.
Présentation de l'éditeur

Si vous détruisez nos maisons vous ne détruirez pas nos âmes

Si vous détruisez nos maisons vous ne détruirez pas nos âmes
Vanhove Daniel
Ed. Oser dire

Daniel Vanhove, psychopédagogue, bénévole à l'ABP (Association Belgo-Palestinienne) de Bruxelles, fait ici le compte-rendu de plusieurs missions qu'il a effectuées en tant qu'observateur civil en Palestine, entre novembre 2001 et avril 2004. Au fil de ses voyages dans la région, il a ressenti l'urgence de témoigner de l'insoutenable réalité de ce qu'il a vu et entendu, au coeur des hommes et des femmes qui tentent de survivre à l'enfer quotidien dans lequel l'occupant tente de les anéantir.
Le livre est accompagné d'un DVD, reportage de 60' intitulé Au bord de la mort nous cultivons l'espoir, avec des témoignages accablants sur la séquestration des Palestiniens depuis 50 ans dans les camps de réfugiés. Une démonstration de l'arrogance des Israéliens implantés dans les colonies en pleine expansion.

L'Italie, un Etat sans nation ? Géopolitique d'une identité nationale incertaine

L'Italie, un Etat sans nation ? Géopolitique d'une identité nationale incertaine
Graziano Manlio
Ed. Erès

Pour comprendre comment Silvio Berlusconi a pu accéder au pouvoir, il ne faut pas étudier la vie et les oeuvres du Cavaliere, il faut étudier l'Italie. Une nation comme celle qui vit sur le territoire de la Péninsule peut se permettre plusieurs autobiographies : le fascisme en fut une ; l'Italie de don Camillo et Peppone - où le sentiment d'appartenance aux deux différentes «subcultures», comme on les a appelées, prévalait sur le sentiment d'appartenance nationale - en fut une autre ; le «berlusconisme» en est encore une autre. Pour comprendre ce qui les différencie, il faut d'abord comprendre ce qui les unit. Cet ouvrage a l'ambition de contribuer à cette compréhension.

L'auteur entreprend de suivre, à partir de la constitution du Royaume d'Italie en 1861, l'histoire des problèmes que les nombreuses classes dirigeantes du pays ont dû affronter : fragmentation du pays, héritages du passé, mafias et potentats locaux, influence de l'Église, subordination constante aux intérêts des grandes puissances. La difficulté à trouver une synthèse susceptible de cerner un intérêt national explique l'échec de toute tentative de donner aux Italiens une identité nationale.

Ce récit sur l'Italie contemporaine ne se limite pas à une description des phénomènes, mais livre des clés de lecture des principales constantes et des quelques changements majeurs qui ont caractérisé l'Italie depuis sa naissance en 1861 jusqu'à la fin de la période «berlusconienne» et à la très courte victoire électorale du centre-gauche en avril 2006. Un rapide regard rétrospectif permet de retracer les racines de nombreuses spécificités de la vie italienne dans l'histoire antérieure de la Péninsule.

Repères cartographiques. Appendice chronologique 1494-2006. 28 biographies des acteurs incontournables de l'histoire italienne. Bibliographie et index des noms.
Présentation de l'éditeur

Un bateau pour l'enfer

Un bateau pour l'enfer
Sinou Gilbert
Ed. Calmann-Lévy

L'errance des passagers juifs du 'SS Saint-Louis'

Quelques mois après la tristement célèbre nuit de Cristal, Adolf Hitler, répondant aux protestations venant du monde entier, accorde aux Juifs le droit de quitter l'Allemagne. Un paquebot battant pavillon nazi, le 'SS Saint-Louis', quitte Hambourg le 13 mai 1939, avec à son bord 937 passagers. Tous sont Juifs allemands et sont munis de visas. Censés débarquer à La Havane, les exilés espèrent pouvoir émigrer aux Etats-Unis. A l'approche des eaux territoriales cubaines, le capitaine du Saint-Louis, Gustav Schröder, reçoit un câble du gouvernement cubain lui interdisant l'entrée dans les eaux du port. Refusant de faire demi-tour et de ramener sa 'cargaison' à Hambourg, Schröder prend contact avec les gouvernements du monde dit libre en leur demandant d'accueillir ses passagers. Toutes les nations refusent, Etats-Unis, Canada, pays d'Amérique latine... Commence alors l'effroyable errance du Saint-Louis, dont le romancier Gilbert Sinoué retrace l'épopée inconcevable.

L'Italie fasciste et la persécution des Juifs

L'Italie fasciste et la persécution des Juifs
Matard-Bonucci Marie-Anne
Ed. Perrin

En 1938, après plus de quinze années de pouvoir, le régime fasciste décida de persécuter les juifs. Sous l'effet de lois antisémites d'une sévérité comparable à celles de l'Etat français sous Vichy, les juifs italiens devinrent soudainement des citoyens de seconde zone et des parias.

Ce livre fait la lumière sur une dimension longtemps ignorée du fascisme italien. Comment expliquer que l'antisémitisme s'impose brutalement comme priorité politique en Italie en 1938 ? Pourquoi les élites politiques, administratives et intellectuelles du régime se convertissent-elles pratiquement du jour au lendemain à la nouvelle doctrine de haine ? Quelle logique conduisit à la déportation de plusieurs milliers de juifs sous la république de Salò ?
Présentation de l'éditeur

Le labyrinthe belge

Le labyrinthe belge
van Istendael Geert
Ed. Castor Astral/Escales du Nord

Dans cet essai parlé (l'auteur nous entraîne dans ce qui ressemble aux méandres captivants d'une longue conversation, avec ses contradictions, ses moments de passion et ses hésitations), Geert van Istendael s'efforce de cerner ce phénomène complexe et irréductible qu'est la Belgique. La Belgique et son passé rocambolesque, sa défiance viscérale à l'égard de toute forme d'autorité, ses langues, ses joutes incompréhensibles, ses frontières intérieures, son sens ahurissant de l'architecture, son art de vivre, sa philosophie en forme de 'oui mais non' et son talent unique pour le compromis. Que l'on se rassure : il restera bien des paradoxes à la fin de cet essai lumineux et pénétrant, qui connaît un succès considérable en Flandre et aux Pays-Bas et qui a été entièrement revu pour la présente édition.
Présentation de l'éditeur

Renaissances italiennes

Renaissances italiennes
Crouzet-Pavan Elisabeth
Ed. Albin Michel/Histoire

Au mythe de la «Renaissance» et aux débats qui s'y attachent, à la figuration célébrée d'un présent fécondé par une restitution des sagesses de l'Antiquité, à l'imaginaire humaniste d'un recommencement, Élisabeth Crouzet-Pavan préfère substituer l'horizon des Renaissances italiennes. Le pluriel s'impose à ses yeux, parce qu'il existe une autre Renaissance, moins démonstrative que celle des savants et des artistes, mais tout aussi vivante, par laquelle continuent à vivre et à revivre des passés plus ou moins proches. Les représentations, les mémoires et les actions s'enchâssent et jouent alors les unes avec les autres parce que les temps communiquent sans cesse. C'est un âge du paradoxe qui surgit sous nos yeux : de grandes espérances coexistent avec l'appréhension de l'imminence du Jugement dernier, des rêves enthousiastes d'harmonie voisinent avec l'angoisse du péché, la quête de la beauté est confrontée à la conscience du mal...

Renaissances italiennes, de Milan à Naples, de Florence à Venise, de Rome à Ferrare, invite ainsi le lecteur à déplacer son regard. Et dans cette somme magistrale, Élisabeth Crouzet-Pavan nous guide dans la complexité d'un univers humain qui éprouvait autant un immense amour de la vie qu'une tenace peur de la mort, autant une extraordinaire exaltation créatrice qu'une profonde sensation de finitude...

Alexandre le Grand, vol. 2 : L'homme sans dieux

Alexandre le Grand, vol. 2 : L'homme sans dieux
Charles Doherty Paul
Ed. 10/18

Après avoir écrasé l'armée de Darius au Granique, Alexandre le Grand s'enfonce dans l'Empire perse et entre en vainqueur dans la ville grecque d'Éphèse, ensanglantée par les règlements de comptes depuis la fuite de la garnison. Quelques jours après son arrivée, alors que le calme vient d'être rétabli, huit personnes sont sauvagement massacrées dans le temple d'Héraclès. Cet événement tragique pourrait mettre en danger l'autorité souveraine d'Alexandre dans la cité, et il charge le devin Aristandre et Télamon, son homme de confiance, de mener l'enquête. Leurs soupçons se portent bientôt sur un mystérieux personnage nommé le Centaure...
Présentation de l'éditeur

Polar