La vie d'une autre

La vie d'une autre
Deghelt Frédérique
Ed. Babel

Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre, nuit d'amour et le lendemain... Elle se retrouve douze ans plus tard, mariée, des enfants et plus un seul souvenir de ces années perdues Cauchemar, angoisse. Elle doit assumer sa grande famille et accepter que l'homme qu'elle a rencontre la veille vit avec elle depuis douze ans et ne se doute pas du trou de mémoire dans lequel elle a été précipitée. Pour fuir le monde médical et ses questions, elle choisit de ne rien dire et devient secrètement l'enquêtrice de la vie d'une autre. Ou plutôt de sa propre vie.

C'est avec une énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a composé ce roman plein de suspense sur l'amour et le temps qui passe, sur les rêves des jeunes filles confrontés au quotidien et à la force des choix qui déterminent l'existence.

Orm Le Rouge. Tome 1 : sur les mers de la route de l'Ouest

Orm Le Rouge. Tome 1 : sur les mers de la route de l'Ouest
Bengtsson Frans G.
Ed. Babel

Orm le Rouge, jeune Viking à la crinière rousse et au tempérament impétueux, s'embarque dans une expédition maritime sous les ordres de Krok. Krok est un grand chef viking, un conquérant qui se rit des combats, des pillages et des massacres, un consommateur invétéré de bière et de femmes, porté par la chance sur toutes les mers. Parti pour l'Irlande, il cinglera finalement pour la péninsule Ibérique, la rumeur lui ayant conseillé d'éviter les valeureux guerriers sévissant dans le Nord et lui ayant vanté les richesses bien mal gardées des contrées méridionales.

Cette épopée viking plus vraie que nature, cruelle et sanglante, est un flamboyant roman picaresque au ton enlevé et plein d'humour. Emblématique d'un passé légendaire et d'une Scandinavie au coeur des conquêtes dans l'Europe médiévale, elle a connu un formidable succès mondial et a été traduite dans de très nombreuses langues.

Le poulet tueur et la folle honteuse

Le poulet tueur et la folle honteuse
Williams Tennessee
Ed. Pavillons poche

Les nouvelles de Tennessee Williams sont ses vraies Mémoires. Tout ce qui lui est arrivé dans sa vie, réelle ou fantasmée, lui a servi pour les écrire. C'est particulièrement vrai pour celles que l'on a réunies ici et qui datent des années 1970. On s'en convaincra aisément en lisant « Le poulet tueur et la folle honteuse », histoire d'une initiation gay d'un comique assez irrésistible. Ou encore, au rayon des fantasmes affectueusement misogynes, « Miss Coynte de Greene » et « Das Wasser ist kalt », délicieuses histoires de femmes attirées par le sexe mâle. C'est que, pour Tennessee Williams, le désir est au coeur de nos existences. Bien plus important et fondamental qu'on ne se plaît souvent à le reconnaître. Malgré l'alcool, la maladie, les médicaments et le reste, l'auteur d'Un tramway nommé désir nous a livré dans ses dernières nouvelles un feu d'artifice, tour à tour drôle, émouvant et qui - au-delà des excès de ses personnages - touche juste.

Amuleto

Amuleto
Bolano Roberto
Ed. Motifs

En septembre 1968, pour échapper à la police qui envahit l'université de Mexico, Auxilio Lacouture, Uruguayenne amie des poètes et de la poésie, se cache au quatrième étage de la faculté de philosophie et lettres et passe treize jours et treize nuits dans les toilettes des femmes. « J'étais à la faculté ce fameux 18 septembre quand l'armée viola l'autonomie de l'université et entra sur le campus pour arrêter ou tuer tout le monde. »

Dans cet isolement, elle raconte son histoire, dans un vaste récit qui mêle passé et futur, évoquant les jeunes gens qu'elle a connus à l'université - génération bientôt sacrifiée, et les événements de ces années troubles qu'elle a traversées comme une ombre.

Cette lumière qui vient de la mer

Cette lumière qui vient de la mer
Kawakami Hiromi
Ed. Piquier poche

À dix-sept ans, Midori aimerait bien se réconcilier avec sa vie et son entourage, au contraire de son meilleur ami, Hanada, qui se travestit en fille pour « rompre son osmose avec le monde ». Il est vrai qu'il a été élevé dans une famille un peu atypique, par une mère journaliste en free-lance et une grand-mère adepte de la règle qu'il faut dire toute la vérité aux enfants sans rien leur cacher. C'est elle qui, un jour, lui a appris que cet homme qui venait régulièrement à la maison était son propre père. Quand vient l'été, Midori décide de rejoindre ce père irresponsable mais plein de charme sur une lointaine île de l'archipel...

Les romans de Kawakami Hiromi se savourent avec délectation tant ils débordent de gourmandise et d'un sensuel amour de la vie. Celui-ci, le second après Les Années douces, possède la pétillante fraîcheur d'un bonbon à la menthe. Chacun de nous, qu'il ait son âge ou s'en souvienne, se reconnaîtra dans cet adolescent qui doute de sa capacité à rentrer dans la catégorie du « normal », avant de s'apercevoir que c'est justement ce décalage, ce subtil désaccord avec le monde, qui fait sa valeur et sa saveur unique.

Petit pan de mur jaune

Petit pan de mur jaune
Proust Marcel
Ed. Minos/La Différence

«Le récit de la mort de Bergotte, qui figure dans La Prisonnière, a été inspiré à Proust par un grave malaise que lui-même a eu, un an avant sa propre mort, en visitant une exposition de peinture hollandaise au musée du Jeu de Paume. À la recherche du temps perdu tend à rendre compte de la totalité d'une vie, mais l'aboutissement de cette vie est précisément de commencer à écrire la Recherche du temps perdu. La vie du héros n'y aboutit pas à la mort du héros. Pourtant, sa mort s'y trouve inscrite : elle est reflétée par la mort de Bergotte. Si le soleil horizontal par temps orageux, dans la Vue de Delft, détache de façon hallucinante, pour Proust ou pour Bergotte, le 'petit pan de mur jaune', la lueur de la mort détache d'une façon analogue, de l'ensemble de la Recherche, le bloc inspiré par celle de Bergotte.» Jean Pavans

Hortense et Queenie

Hortense et Queenie
Levy Andrea
Ed. Folio

Londres, 1948. L'Angleterre est encore secouée par la guerre. Au 21 Nevern Street vit Queenie Bligh, une belle femme de tempérament, élevée à la dure dans les Midlands. Son mari, Bernard, n'est pas rentré des Indes, où il servait dans la Royal Air Force. Pour survivre, Queenie est contrainte de prendre des locataires, dont un couple de Jamaïquains, Gilbert et Hortense. Gilbert Joseph vient lui aussi de faire la guerre sous le drapeau de l'Empire et l'uniforme bleu de la RAF. Déterminé à rester à Londres, il subit bon gré mal gré le racisme ordinaire. Sa jeune femme, Hortense, a toujours rêvé de vivre en Angleterre, mais la Mère Patrie ne correspond pas à ce qu'elle imaginait à l'ombre des manguiers.

Andréa Levy tisse avec une grande finesse d'observation un roman à quatre voix, teinté d'humour et d'émotion, pétri d'exotisme et d'humanité. En évoquant la rencontre et le métissage des cultures, elle pose avec intelligence la question de l'intégration. Un grand roman, couronné de nombreux prix, unanimement célébré par la critique et le public.

Le parfum d'Adam

Le parfum d'Adam
Rufin Jean-Christophe
Ed. Folio

Juliette est une jeune militante écologiste, fragile et idéaliste. Elle participe à une opération commando pour libérer des animaux de laboratoire. Cette action apparemment innocente va l'entraîner au coeur d'un complot sans précédent qui, au nom de la planète, prend ni plus ni moins pour cible l'espèce humaine.

L'agence de renseignements privée « Providence », aux États-Unis, est chargée de l'affaire. Elle recrute deux anciens agents, Paul et Kerry, qui ont quitté les services secrets pour reprendre des études, l'un de médecine, et l'autre de psychologie. Leur enquête va les plonger dans l'univers terrifiant de l'écologie radicale et de ceux qui la manipulent. Car la défense de l'environnement n'a pas partout le visage sympathique qu'on lui connaît chez nous. La recherche d'un Paradis perdu, la nostalgie d'un temps où l'homme était en harmonie avec la nature peuvent conduire au fanatisme le plus meurtrier.

Du Cap-Vert à la Pologne, du Colorado jusqu'aux métropoles brésiliennes, Le parfum d'Adam est un thriller planétaire haletant. Mais ce roman d'aventures est aussi un voyage littéraire, où l'on retrouve les portraits, les paysages et l'humour qui ont fait le succès de L'Abyssin ou de Rouge Brésil.

Le petit Grozda. Les merveilles oubliées du Littré

Le petit Grozda. Les merveilles oubliées du Littré
Grozdanovitch Denis
Ed. Points

Littré : Action d'emporter des papiers, de se débarrasser de paperasses.

Commentaire : Il semble difficile pour un Français normalement constitué, devant la montagne d'imprimés administratifs qu'il doit remplir chaque année, de ne pas imaginer, dans ses rêves les plus fous, un grand dépaperassement à l'échelle nationale.

Ancien champion de tennis devenu écrivain, Denis Grozdanovitch recueille dans ses carnets les mots rares du Littré. «Battant-l'oeil», «passe-colère» ou «tartouillade» sont ici ressuscités dans un dictionnaire à ranger au plus vite aux côtés du Petit Larousse ou du Petit Robert.

 

Le cheval blême. Journal d'un terroriste

Le cheval blême. Journal d'un terroriste
Savinkov Boris
Ed. Libretto/Phébus

Sous la forme d'un journal intime, Le Cheval blême rapporte la confession d'un chef révolutionnaire russe, un homme sans foi ni loi, qui prépare un attentat contre le gouverneur général de Moscou. Combat politique, interrogations mystiques, scrupules et doutes, mais aussi amour et sexe lient les cinq membres du commando, dont un seul réchappera à la mort.

Publié en 1908, ce roman, empreint d'un profond désarroi moral et largement autobiographique - Savinkov fut le cerveau de l'assassinat du grand-duc Serge en 1905 -, interroge la justification éthique de l'acte terroriste sur fond de commandement biblique (« Tu ne tueras point »). Dans la lignée de Dostoïevski, cette oeuvre à la fois cynique et saisissante est, aujourd'hui encore, d'une prodigieuse modernité.

« Encore une rareté aux Éditions Phébus. Une merveille, sombre comme une arme et coupante comme le gel. » Page des libraires