Jours de dèche

Jours de dèche
Didier Delome
Ed. le dilettante

Est dans la dèche qui a déchu, a déchu qui est en déchéance, qui est tombé, s'est retrouvé, tel un déchet, à ras de terre, à fleur de sol. Pour le dénué s'amorcent alors des jours de misère qu il va falloir endurer en avançant sur les coudes, patiemment et sans trembler. Ce sont pareils jours que nous chronique Didier Delome. Jusqu à un certain moment sa vie de galeriste parisien, de dispendieux dandy, « était une fête où tous les vins coulaient », une fiesta surpeuplée dont il fendait la foule, verre en main et perroquet à l'épaule. Puis tout s'est défait, a sombré dans un chaos dépressif, une nuit poisseuse, grouillante de cafards, que le suicide, raté, ne peut engloutir et s'achève par l'intervention des huissiers. Out. À la SPA les aras, à l'encan l'art et à la rue l'homme du monde. On assiste à une reconquête de soi, à un exercice de reconfiguration : vie chiche, a la piécette près. Le personnage surnage, espère, redoute. Seul sol ferme où, sans bâtir, faire germer : l'écriture, là, présente. Alors écrire envers et contre tout. En espérance. (présentation de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : Jours de dèche

La chance de leur vie

La chance de leur vie
Agnès Desarthe
Ed. l'Olivier

Hector, Sylvie et leur fils Lester s'envolent vers les États-Unis. Là-bas, une nouvelle vie les attend. Hector a été nommé professeur dans une université de Caroline du nord. Très vite, son charisme fait des ravages parmi les femmes qui l'entourent.

Fragile, rêveuse, Sylvie n'en observe pas moins avec lucidité les effets produits par le donjuanisme de son mari, tandis que Lester devient le guide d'un groupe d'adolescents qui, comme lui, cherchent à donner une direction à leurs élans. Pendant ce temps, des attentats meurtriers ont lieu à Paris, et l'Amérique, sans le savoir, s'apprête à élire Donald Trump.

Acheter chez Tropismes : La chance de leur vie

Là où les chiens aboient par la queue

Là où les chiens aboient par la queue
Esther-Sarah Bulle
Ed. Liana Levi

Dans la famille Ezechiel, c’est Antoine qui mène le jeu. Avec son «nom de savane», choisi pour embrouiller les mauvais esprits, ses croyances baroques et son sens de l’indépendance, elle est la plus indomptable de la fratrie. Ni Lucinde ni Petit-Frère ne sont jamais parvenus à lui tenir tête. Mais sa mémoire est comme une mine d’or. En jaillissent mille souvenirs-pépites que la nièce, une jeune femme née en banlieue parisienne et tiraillée par son identité métisse, recueille avidement. Au fil des conversations, Antoine fait revivre pour elle l’histoire familiale qui épouse celle de la Guadeloupe depuis la fin des années 40: l’enfance au fin fond de la campagne, les splendeurs et les taudis de Pointe-à-Pitre, le commerce en mer des Caraïbes, l’inéluctable exil vers la métropole…

Intensément romanesque, porté par une langue vive où affleure une pointe de créole, Là où les chiens aboient par la queue embrasse le destin de toute une génération d’Antillais pris entre deux mondes. (présentation de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : Là où les chiens aboient par la queue

La vraie vie

La vraie vie
Adeline Dieudonné
Ed. L'iconoclaste

C'est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu'au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.

Acheter chez Tropismes : La vraie vie

Toutes les îles et l'océan

Toutes les îles et l'océan
Jean-Pierre Orban Orban
Ed. Mercure de France

La remontée du fleuve s'est poursuivie lentement. Adèle s'y est accommodée. Mieux, elle a intégré cette lenteur et s'y est abandonnée. Elle avait le sentiment d'être dans un tableau, une image arrêtée ou suspendue. Elle sentait qu'elle devait s'enfoncer toujours plus profondément dans le pays, sa nature, sa vie pour percer son propre mystère : sa rencontre avec Sainto, sa passion pour un homme qui en avait une autre, l'Afrique ou la révolution, elle ne savait pas, un homme qui avait glissé de ses doigts aussitôt connu.

Acheter chez Tropismes : Toutes les îles et l'océan

L'été d'Olta

L'été d'Olta
Ornela Vorpsi
Ed. Gallimard

Dans l'Albanie de la fin des années 1970, Olta voit son quotidien bousculé par la disparition soudaine et inexplicable de son père. Chacune à sa manière, la fillette et sa mère Veronika affrontent le mystère de cette absence. Veronika, femme aussi belle que peu sûre d'elle, échafaude mille scénarios d'adultères.

Olta, confidente forcée et souffre-douleur de sa mère, rêve de liberté. Elle tente de se tenir à distance du drame et porte un regard souriant sur le monde des adultes, sur ce pays qui vénère la Chine communiste avant de la rejeter comme il a rejeté précédemment la tutelle soviétique, sur la vitalité d'un peuple que la dictature ne parvient pas à juguler.

Acheter chez Tropismes : L'été d'Olta

Le bleu du lac

Le bleu du lac
Jean Mattern
Ed. Sabine Wespieser

Le bleu du lac. En remplaçant au pied levé Pogorelich dans une salle de concert londonienne, celle qui allait devenir la grande pianiste Viviane Craig ne se doutait pas qu'un défi bien plus difficile l'attendait.

Concertiste célébrée, elle vit depuis des années une passion secrète avec James Fletcher, critique musical charismatique - et boxeur à ses heures -, quand un appel lui apprend le décès brutal de son amant. Au bout du fil, l'exécuteur testamentaire, sans mesurer la portée de la requête posthume qu'il transmet, l'invite à jouer lors de la messe de funérailles.

Acheter chez Tropismes : Le bleu du lac

En camping-car

En camping-car
Ivan Jablonka
Ed. Seuil

Entre autobiographie et récit d'une époque, cet ouvrage évoque un voyage en camping-car à travers le Portugal, le Maroc, l'Espagne, la Grèce et Venise.

Acheter chez Tropismes : En camping-car

Les vacances

Les vacances
Julie Wolkenstein
Ed. POL

Automne 1952 : dans un château délabré de l'Eure, Éric Rohmer tourne Les Petites Filles modèles. C'est son premier long métrage. Presque achevé, jamais sorti au cinéma, il a disparu.

Acheter chez Tropismes : Les vacances

Portrait de traducteur en escroc

Portrait de traducteur en escroc
Bernard Hoepffner
Ed. Tristram

A la fois réflexion sur les enjeux de l'acte de traduire et autoportrait, ce roman retrace le parcours d'un homme au passé mystérieux d'agriculteur, d'ébéniste ou de fou, devenu traducteur après avoir été enseignant à l'université sans aucun diplôme.

Acheter chez Tropismes : Portrait de traducteur en escroc