Correpondance complète

Correpondance complète
Emily Dickinson
Ed. Orizons

Née en 1830 à Amherst où elle y meurt en 1886, Emily Diekinson, est devenue, dans le premier tiers du XXe siècle, un des grands mythes des Lettres américaines et, sans doute, l'un des poètes majeurs de la littérature universelle.

La publication de ce fort ouvrage, contenant sa Correspondance complète, est un événement majeur de l'édition française : jusque lors, ses missives ont donné lieu à quelques éditions très incomplètes ou thématiques.

Hormis les lettres vraisemblablement détruites, toutes celles écrites par Emily Diekinson ont été ici assemblées. Autant que possible, elles ont été classées selon un dispositif chronologique.

Acheter chez Tropismes : Correpondance complète

Rencontres et visites

Rencontres et visites
Bohumil Hrabal
Ed. Robert Laffont

Chez un auteur de l’importance de Bohumil Hrabal, parmi les plus grands écrivains tchèques de la seconde moitié du XXe siècle, l’intérêt des premiers textes est immense. Anarchisme spontané, obsession des choses et des gens de la rue, triomphe de l’imagination flirtant avec le fantastique, et surtout révolte contre la banalité du quotidien et les normes établies…
Toute son oeuvre future se profile dans les nouvelles présentées dans ce recueil, écrites entre 1947 et 1964, où on fait la connaissance d’un formidable raconteur d’histoires qui n’avait pas encore appris à ménager le pouvoir. Le Hrabal des années d’après-guerre, d’avant le régime communiste et sa censure – avec laquelle il a dû, par la suite, de son propre aveu, ruser pour continuer à écrire.

Acheter chez Tropismes : Rencontres et visites

En longeant la mer de Kyôto à Kamakura

En longeant la mer de Kyôto à Kamakura
Anonyme
Ed. le Bruit du temps

En longeant la mer de Kyôto à Kamakura [Kaidô-ki], qui n’avait jamais été traduit en français, est l’un des titres les plus emblématiques du genre appelé kikô. Les premières formes attestées de ces récits de voyage aux accents contemplatifs remontent au viiie siècle et mêlent, dès l’origine, passages en prose et série de poèmes. 

Daté du printemps 1223, En longeant la mer s’inscrit donc dans une tradition littéraire vieille de quelques siècles déjà. Les notations visuelles suscitées par la traversée des paysages de l’Empire du Soleil- Levant s’associent naturellement à une multitude de références plus ou moins explicites aux légendes et épisodes historiques liés à ces sites bien connus du lecteur très cultivé auquel s’adresse leur auteur.

Acheter chez Tropismes : En longeant la mer de Kyôto à Kamakura

Les femmes

Les femmes
Hilton Als
Ed. de l'Olivier

À la fois récit autobiographique et manifeste sociopolitique, Les Femmes est l’essai que Hilton Als consacre à trois figures majeures de sa vie et de son éducation : sa mère, immigrée de La Barbade à Manhattan ; Dorothy Dean, une mondaine underground du New York des années 70 et 80 ; enfin, Owen Dodson, un poète et dramaturge gay qui fut le premier amant de Als.

Tous avaient un point commun : noirs, ils avaient bâti leur identité et leur vie sur le refus ou la subversion des stéréotypes associés au concept de la « Négresse » dans la culture américaine. C’est ce concept que Hilton Als déplie dans Les Femmes : l’analyse la plus scrupuleuse se mêle à l’émotion, et produit une pensée nouvelle, vivante, explosive.

Acheter chez Tropismes : Les femmes

Au pas inégal des jours

Au pas inégal des jours
Leonardo Sinisgalli
Ed. de la Coopérative

« Je dis parfois en plaisantant que je suis mort à neuf ans ; je vous dis, à vous mes amis, que le pont sur l’Agri s’écroula une heure après notre passage ; et toujours plus je me convaincs que tout ce qui m’est arrivé ensuite ne m’appartient pas. »

Né au début du 20e siècle dans une famille paysanne, au sud de la péninsule italienne, Leonardo Sinisgalli quitte très tôt sa famille pour poursuivre ses études à Caserte, à Naples puis à Rome. Devenu ingénieur, il travaillera à Milan tout en commençant à publier ses premiers poèmes. Dans toute son œuvre, il ne cessera de revenir aux paysages et aux coutumes de son enfance, qui nourriront toujours son imaginaire.

Acheter chez Tropismes : Au pas inégal des jours

Hommes et engrenages

Hommes et engrenages
Ernesto Sabato
Ed. R&N

Ce livre majeur de Sabato rend compte de la crise universelle qui allait venir en Occident. Son expérience de physicien, qui s’était soldée par une crise existentielle, le plaçait en effet aux premières loges pour remarquer que la science, création de l’homme, avait échappé à son contrôle et allait lentement l’asservir et le transformer en rouages d’une grande machinerie.

Acheter chez Tropismes : Hommes et engrenages

La guerre des dinosaures

La guerre des dinosaures
Miguel Prenz
Ed. Marchialy

Digne de la plus virulente fièvre de l’or, la course aux fossiles redonne vie à toute une région pour le meilleur et pour le pire. Contagion garantie.

Tout le monde se souvient en 1993 de la sortie au cinéma de Jurassic Park. La même année, en Patagonie, un autre dinosaure carnivore, plus grand que le tyrannosaure, révolutionne l’économie d’une ville sinistrée, El Chocón. Découverts par un paléontologue amateur, ces ossements deviennent l’objet de toutes les convoitises : touristiques, scientifiques, politiques. Pourtant, derrière ce regain de prospérité, se joue une guerre sournoise, à l’ombre des fossiles estimés à des millions.

Acheter chez Tropismes : La guerre des dinosaures

Le fossé

Le fossé
Herman Koch
Ed. Belfond
Dans la veine du Dîner, une comédie noire au suspense redoutable où il est question – entre autres – des affres de la vie conjugale, de la disparition d’un chat, de préjugés racistes, d’un François Hollande en goguette, de la finitude de l’univers, de tri des déchets… le tout sur fond de satire sociale acerbe.
Acheter chez Tropismes : Le fossé

L'empire de Nistor Polobok : portrait fêlé d'une Moldavie corrompue

L'empire de Nistor Polobok : portrait fêlé d'une Moldavie corrompue
Iulian Ciocan
Ed. Belleville

Nistor Polobok, sexagénaire trapu à la barbe en fil barbelé, règne en maître sur la mairie de Chișinău. Lorsqu’il n’encaisse pas les pots-de-vins d’entrepreneurs peu scrupuleux qui défigurent la ville, il batifole en charmante compagnie. Jusqu’au jour où une mystérieuse brèche s’ouvre dans l’asphalte devant sa majestueuse villa…

Chroniques d'un trimardeur japonais en Amérique

Chroniques d'un trimardeur japonais en Amérique
Jôji Tani
Ed. Les Belles Lettres

« Mes souvenirs s'envolent : New York dans le crépuscule pluvieux, Detroit sous la neige, le fin fond du Kentucky aux mille fleurs d'automne, les trottoirs de Montréal, Canada, auxquels va si bien la lune, les averses de Memphis dans le Tennessee, le soleil estival à son zénith dardant ses rayons sur Lima et l'embrasement vespéral des forêts de Toledo, ou encore le brouillard de Pontiac, mais surtout la vie dans une pension de Chicago aux étés si courts - »