Armée de folie

Armée de folie
Butts Mary
Ed. Anatolia/Rocher

Dans ce roman visionnaire du Graal, Mary Butts saisit le climat spirituel des années vingt. Mary Butts avait un penchant notoire pour l'insolite, en art comme dans la vie, un formidable goût de la fête ; elle prenait un plaisir extrême aux écarts de conduite les plus extravagants - traits qui apparaissent dans Armée de folie, avec ses bribes de chansons et de poèmes, ses personnages qui dansent, festoient, plaisantent, et jusque dans cette langue nerveuse, visuelle, directe, parfois énigmatique et frappante, ramassée, inattendue.

Ce roman est imprévu, incontrôlé, créant une sensation de folie, donnant l'impression qu'une force supérieure perturbe et bouleverse les protagonistes et le livre lui-même. On ne perd jamais de vue ni les personnages ni ce qui les entoure - les dieux, la nature, les objets. L'art et la vie peuvent coexister, dans le ciel et sur la terre, car il s'agit pour Mary Butts d'un royaume comme celui du Graal. La folie des années vingt - confusion, colère et désespoir, ainsi que l'élévation de l'âme -, c'est aussi la folie d'essayer de vivre la vérité des mythes et des légendes, une folie qui est l'arme de Scylla et de Picus. Ceux-ci, en s'identifiant à ce qu'ils aiment, se trouvent illuminés et unis.
Présentation de l'éditeur

Shalimar le clown

Shalimar le clown
Rushdie Salman
Ed. Plon/Feux croisés

Los Angeles, 1991. Maximilien Ophuls, notable américain, ex-ambassadeur des Etats-Unis en Inde, devenu chef de la lutte antiterroriste en Amérique, est égorgé en plein jour, devant chez sa fille illégitime India. Il a été abattu par son chauffeur cachemiri, un mystérieux personnage se faisant appeler Shalimar le clown. Tout semble d'abord indiquer un assassinat politique, mais il s'agit en fait d'un crime passionnel d'une nature très spéciale.

Voici l'histoire de Maximilien, de son assassin et de sa fille - ainsi que d'un quatrième personnage, la femme qui unit leurs destins. L'histoire d'un amour profond qui connaît une fin tragique, au fil d'une épopée qui s'étend de la Californie à la France sous l'Occupation, l'Angleterre et, surtout, le Cachemire. Au coeur de ce récit se trouve un paradis terrestre peuplé de pêchers et d'abeilles, de montagnes et de lacs, de femmes aux yeux couleur d'émeraude et d'hommes assassins : un paradis détruit, anéanti plutôt que perdu.

Couvrant le globe et traversant l'Histoire, le nouveau récit de Salman Rushdie séduit dès les premières pages et capte l'esprit d'une époque bouleversée et bouleversante.
Présentation de l'éditeur

Cloudstreet

Cloudstreet
Winton Tim
Ed. Rivages

Cloudstreet : tel est le nom donné à la maison dans laquelle deux familles modestes jetées par-dessus bord suite à divers revers se retrouvent un beau jour.

Les Lamb, menés à la baguette par Oriel, véritable commandant en chef, s'adonnent avec ferveur à la prière et au labeur, seule façon pour eux de sortir de la misère et du drame qui fit perdre la raison à Fish l'enfant rieur.

Les Pickles, rêveurs impénitents, vivent dans un total désordre et maugréent lorsque le père, Sam, joue aux courses la paye de la semaine et le plus souvent la perd. Bon an mal an, au milieu des rires et des drames, les enfants vont grandir et s'émanciper sans vouloir pour autant s'éloigner du nid.

Car Cloudstreet est une maison comme on les aime passionnément : immense, de guingois, remplie de vacarme et de sentiments. Et pour les treize membres des familles Pickles et Lamb, l'endroit du monde où ils ont enfin trouvé leur place.

Tendre et exubérante, cette saga tragi-comique aux personnages inoubliables a remporté le très prestigieux Miles Franklin Award en 1992.
Présentation de l'éditeur

Adrian Nicole LeBlanc

Adrian Nicole LeBlanc
enfants du Bronx Les
Ed. Olivier

Adrian Nicole LeBlanc n'a que 25 ans lorsque son journal lui demande de couvrir le procès d'un certain Boy George. Portoricain, tout juste 18 ans, ce dealer gagnait avant son arrestation plus d'un million de dollars par semaine grâce au commerce d'Obsession, l'héroïne qu'il a lancée sur le marché.

Fascinée par le contexte qui a permis une telle envolée, la reporter s'immerge dans le Bronx où Boy George a grandi. Elle rencontre Jessica, la petite amie du dealer, puis Coco, la belle-soeur de Jessica, des filles débordantes de vie avec lesquelles elle se lie très vite d'amitié. En devenant l'une des leurs, Adrian Nicole LeBlanc découvre la réalité du ghetto portoricain. Depuis l'âge d'or où l'argent de la drogue coule à flots jusqu'aux années de galères marquées par les visites en prison, elle raconte comment Jessica et Coco essaient, en dépit de la violence et de la pauvreté, d'élever leurs enfants et de garder la tête haute.


À travers le destin croisé de ces deux femmes, sur fond de sexe, de drogue et de musique latino, Adrian Nicole LeBlanc nous livre une chronique inédite, celle de la vie d'une famille avec laquelle elle a passé douze ans dans le Bronx. Bouleversant, sans concession, Les Enfants du Bronx est un reportage, mais aussi une immense saga familiale.
Présentation de l'éditeur

Lunar Park

Lunar Park
Easton Ellis Bret
Ed. Laffont/Pavillons

Je ne veux pas avoir à clarifier ce qui est autobiographique et ce qui l'est moins. Mais c'est de loin le livre le 'plus vrai' que j'aie écrit. Au lecteur de décider ce qui, dans Lunar Park, a bien eu lieu. B.E.E.

Présentation de l'éditeur

B. Ellis, auteur à la réputation sulfureuse, décide avec ce roman d'incarner lui-même son personnage, un homme marié, père de famille, vivant dans une immense propriété du comté de Midland. Il y décrit une vie bourgeoise partagée entre le centre commercial le samedi après-midi, les séances chez une thérapeute pour couples et les dîners entre voisins.

Le pique-assiette et autres récits

Le pique-assiette et autres récits
Nescio
Ed. Gallimard/Du monde entier

«C'était une époque extraordinaire. Lorsque j'y réfléchis, cette époque dure sans doute encore, elle durera aussi longtemps qu'il y aura des garçons de dix-neuf, vingt ans. Mais pour nous elle est depuis longtemps révolue.
Nous étions au-dessus du monde et le monde était au-dessus de nous et pesait sur nous de tout son poids. Loin tout en bas, nous voyions le monde plein d'agitation, et méprisions les gens, surtout les messieurs importants, les messieurs affairés et satisfaits qui pensent être arrivés dans le monde.»
Les antihéros de Nescio baignent dans une mélancolie dont les décors sont les cafés d'Amsterdam, les magnifiques paysages de Zélande, la mer, les polders et les canaux sous les couchers de soleil ; une mélancolie nourrie d'un désenchantement devant la vie et ses contraintes et d'un sentiment d'absurdité existentielle. Nescio n'a pas choisi son pseudonyme par hasard : il ne sait pas, il interroge, la vie reste un mystère. En cela, il nous est merveilleusement contemporain, et sa littérature, universelle.
Présentation de l'éditeur

Hôtel Problemski

Hôtel Problemski
Verhulst Dimitri
Ed. Bourgois

' Fais seulement comme si je n'étais pas là ! ' que je dis au gosse en train de crever de faim et dont j'essayais de prendre une photo. Je sentais quelque part que celle-ci serait ma photo. La photo. La photo qui allait inaugurer ma grande percée, qui allait me permettre de gonfler ma valeur marchande et de suggérer au grand patron de Reuter de me retéléphoner un jour où ça m'arrangerait mieux. Un photographe sent ça.» D.V.



Hôtel Problemski a vu le jour de manière fortuite : la directrice du centre fermé d'Arendonk (Campine belge) a demandé à Dimitri Verhulst de traiter du sujet tabou que sont les centres d'accueil.

Dimitri Verhulst fut tant hanté par son sujet qu'il ressentit le besoin d'en faire un roman.

Hôtel Problemski a été publié en 2003 en Hollande, traduit dans une dizaine de langues et sélectionné par l'UNESCO en tant qu'oeuvre utilitaire représentative.
Présentation de l'éditeur

La longue route de sable

La longue route de sable
Paolo Pasolini Pier
Ed. Xavier Barral

Cette nouvelle de La longue route de sable présente le tapuscrit original de Pier Paolo Pasolini, qui date de 1959, et en révèle pour la première fois les passages inédits.
Philippe Séclier, ayant mis ses pas dans ceux du poète, nous rapporte ici - à travers documents, manuscrits, lettres, et ses propres photographies - les étapes d'un voyage singulier le long des côtes italiennes. Comme si ces deux Italie, seulement séparées par le temps, ne faisaient plus qu'une.
Présentation de l'éditeur

Dans les pas de Byron et Tolstoï. Du lac Léman à l'Oberland bernois

Dans les pas de Byron et Tolstoï. Du lac Léman à l'Oberland bernois
Chichkine Mikhail
Ed. Noir sur blanc

Nombreux au fil des siècles furent les écrivains qui trouvèrent asile et inspiration en Suisse. À cinquante ans d'écart, Byron et Tolstoï gravirent au départ du lac Léman plusieurs chemins escarpés vers les sommets de l'Oberland bernois et vers d'autres cimes, plus intérieures. Étape après étape, tous deux tinrent un journal qui n'a plus de secret pour Mikhaïl Chichkine; il s'élance donc, pour sept jours et pour l'éternité, sur les traces de ces célèbres randonneurs romantiques, avec un regard tout à la fois distancié et passionné. Et nous emboîtons son pas lent et régulier, qui autorise les digressions de toutes sortes, qu'elles soient historiques ou littéraires, réflexions personnelles, souvenirs plus intimes.


Nous croisons Rousseau et Madame de Staël, Goethe, Rilke, Guillaume Tell, Staline, Balthus et Klee, et tant d'autres encore... L'auteur nous dévoile par petites touches une grande dimension humaine et culturelle, doublée d'une puissance d'analyse fine et originale qui bouscule parfois - et toujours calmement - les idées reçues ou le conformisme ronronnant.
Présentation de l'éditeur

Les Mille et Une Nuits, vol. 1 : Nuits 1 à 327

Les Mille et Une Nuits, vol. 1 : Nuits 1 à 327
Anonyme
Ed. Gallimard/La Pléiade

Un roi, trompé par son épouse, décide de tuer chaque matin la compagne, toujours renouvelée, de sa nuit. Le royaume est en émoi. Une jeune fille, Shahrâzâd, tente le tout pour le tout. Elle raconte au roi de passionnantes histoires, et elle s'arrange pour que l'apparition de l'aube ne coïncide jamais avec la fin d'un récit. Ainsi, la curiosité du roi est tenue en haleine. Au bout de mille et une nuits, Shahrâzâd se voit reconnaître comme épouse légitime, mère et reine.
Sur la naissance du recueil plane le plus épais mystère. Le premier témoignage connu date du Xe siècle de notre ère. Une chose est sûre : pour les Arabes, le livre est étranger. L'Inde a eu sa part dans l'affaire, et l'Iran semble avoir joué le rôle décisif. Le recueil est anonyme : les Nuits sont une ?uvre de compilation. Leur histoire est donc celle d'une acclimatation assez réussie pour que ces contes puissent figurer dans la panoplie culturelle de l'honnête homme.
Au début du XVIIIe siècle, Antoine Galland découvre le conte de Sindbâd de la Mer. Il apprend qu'il appartient à un ensemble plus vaste et finit par recevoir de Syrie un manuscrit qu'il va traduire à partir de 1704. C'est le texte fondateur de la carrière universelle des Nuits. Le succès est immédiat, considérable, constant. Trois cent et un ans après Galland, Jamel Eddine Bencheikh et André Miquel proposent une traduction nouvelle, intégrale, appelée à faire date. Elle comptera trois volumes.
Présentation de l'éditeur