Renverse du souffle

Couverture non disponible
Celan Paul
Ed. Seuil/La librairie du XXIe siècle

Buvez du caco Van Houten !

Buvez du caco Van Houten !
Vorpsi Ornela
Ed. Actes Sud

J'ai découvert à seize ans dans les vers de Maïakovski un fait historique, une anecdote qui m'a marquée pour toujours. La société Van Houten, déjà réputée à l'époque pour l'excellence de son cacao (nous sommes en 1910), eut une idée macabre et géniale : acheter le dernier voeu d'un condamné à mort pour promouvoir sa sombre poudre.
En guise de dernière volonté, l'homme face à la foule devait crier le slogan 'Buvez du cacao Van Houten !'. Sa famille recevrait en contrepartie une coquette somme d'argent la mettant pour quelque temps à l'abri du besoin. L'homme cria. Mon âme d'adolescente aussi.
Bien des événements se sont produits depuis lors, mais la phrase 'Buvez du cacao Van Houten !' demeure en moi comme une pierre dans les fondations d'une maison.
Je ne pouvais donner un autre titre à ce livre dont les histoires ramènent toutes à cette boisson fascinante qu'est l'être humain, capable de se vendre jusqu'au dernier souffle. J'avais une promesse à tenir, gardée longtemps secrète : envers l'homme qui a crié, envers l'entreprise qui a acheté, envers l'humanité qui me peine. O.V.

Présentation de l'éditeur

La Divine Comédie

Couverture non disponible
Alighieri Dante
Ed. La Différence

David Zimmer a perdu sa femme et ses fils dans un accident d'avion.

Au bord de la dépression, anéanti devant la télévision, son attention est soudain retenue par un acteur du cinéma muet, un certain Hector Mann, disparu depuis 1929. Pour la première fois depuis des mois, David est sous le charme ; ce virtuose du septième art parvient à le faire rire, et, pour ce petit miracle, David décide de se lancer dans la filmographie du personnage. Le livre publié, il s'invente une autre raison de vivre et entreprend la traduction des Mémoires d'outre-tombe. Un soir, une inconnue débarque chez lui et, sous la menace, lui impose un très long voyage. Elle a pour mission de l'amener le plus vite possible au chevet d'Hector Mann qui, mourrant, l'appelle pour lui léguer un étrange héritage. Malgré l'improbabilité de l'histoire, David se laisse entraîner?
Avec Le Livre des illusions, Paul Auster fait un brillant retour romanesque. Dès les premières pages, le lecteur est littéralement emporté par le torrent narratif. Au-delà de l'extraordinaire et mystérieuse histoire d'Hector Mann, l'auteur nous entraîne au c?ur des destins qui s'entrecroisent dans un monde à la hauteur de son incomparable imaginaire. Le livre des illusions ne pourrait s'appeler autrement : cinéma, suspense, enquêtes, meurtres et histoires d'amour, tout est là, magistralement orchestré, pour finalement disparaître dans un nuage de fumée?

La formule préférée du professeur

La formule préférée du professeur
Ogawa Yoko
Ed. Actes Sud

Une aide-ménagère est embauchée chez un ancien mathématicien, un homme d'une soixantaine d'années dont la carrière a été brutalement interrompue par un accident de voiture, catastrophe qui a réduit l'autonomie de sa mémoire à quatre-vingts minutes.
Chaque matain en arrivant chez lui, la jeune femme doit de nouveau se présenter - le professeur oublie son existence d'un jour à l'autre - mais c'est avec beaucoup de patience, de gentillesse et d'attention qu'elle gagne sa confiance et, à sa demande, lui présente son fils âgé de dix ans. Commence alors entre eux une magnifique relation. Le petit garçon et sa mère vont non seulement partager avec le vieil amnésique sa passion pour le base-ball, mais aussi et surtout appréhender la magie des chiffres, comprendre le véritable enjeu des mathématiques et découvrir la formule préférée du professeur...
Un subtil roman sur l'héritage et la filiation, une histoire à travers laquelle trois générations se retrouvent sous le signe d'une mémoire égarée, fugitive, à jamais offerte...
Présentation de l'éditeur

Ecrits érotiques

Couverture non disponible
Ovide
Ed. Actes Sud/Thésaurus

Le manuscrit perdu de Jonah Boyd

Le manuscrit perdu de Jonah Boyd
Leavitt David
Ed. Denoël

Wellspring, une de ces petites villes américaines dont l'Amérique a le secret, à la fin des années soixante. Le professeur en psychologie Ernest Wright et son épouse accueillant pour leur traditionnel repas de Thanksgiving Ann Armstrong, une vieille amie, et son nouveau mari, l'écrivain Jonah Boyd.
A la fin du repas, Jonah Boyd lit quelques pages de son prochain roman, qui s'annonce comme son oeuvre maîtresse. Or celle-ci ne verra jamais le jour : les carnets de l'écrivain disparaissent mystérieusement le lendemain, et l'existence des convives s'en trouvera à jamais bouleversée...
Le Manuscrit perdu de Jonath Boyd marque le retour de David Leavitt à la fiction. Avec l'élégance et la maîtrise qu'on lui connaît, il nous livre une réflexion ironique sur le rapport entre l'écriture, la création artistique, la vérité - et l'amour.
Présentation de l'éditeur

Un long et merveilleux suicide. Regard sur Patricia Highsmith

Couverture non disponible
François
Ed. Calmann Lévy

J'ai retrouvé le télégramme daté du 21 septembre 1977. Il y est dit : Possibilité de rencontre avec Patricia Highsmith ce soir - stop - merci de rappeler très vite - Les Nouvelles littéraires.
La romancière est alors sous les feux de l'actualité. A l'époque, je professe dans les couloirs du journal auquel je collabore une vive admiration pour cet auteur. J'ai, à tout hasard, lancé l'idée d'une interview, étonné moi-même de tant d'audace. D'autant que la ténébreuse Patricia a la réputation de fuir les journalistes. A la compagnie des êtres humains, dit la légende, elle préfère celle des chats et des escargots. Je suis donc prévenu. F.R.



Un long et merveilleux suicide évoque le cheminement d'une écrivain obstiné dans sa démarche sans pareille, et la vie difficile d'une Américaine exilée. Nourri de la correspondance inédite de la romancière avec ses éditeurs français, il raconte aussi les trois rencontres que Rivière eut, entre 1977 et 1990, avec cette inoubliable figure des lettres anglo-saxonnes du XXe siècle.

Un truc soi-disant super auquel on ne me reprendra pas

Un truc soi-disant super auquel on ne me reprendra pas
Foster Wallace David
Ed. Au Diable Vauvert

Sur des sujets aussi divers que la télévision, le tennis, la foire de l'Etat d'Illinois, David Lynch, la théorie de la littérature postmoderne ou les croisières de luxe en mer des Caraïbes, sept textes de grand style alternant descriptions minutieuses, analyses psychologiques et humour délirant... Foisonnant, éclectique, tout le talent de David Foster Wallace !

'Un tour d'horizon des divertissements américains, grisant et souvent hilarant...' Entertainment Weekly

'Ce mec utilise les mots comme un ninja utilise ses shurikens.' Milwaukee Journal Sentinel

'Une pensée agréablement bizarre et une écriture joyeusement décomplexée. Wallace est aussi marrant et inventif que Bill Gates est riche.' Buffalo News
Présentation de l'éditeur

Expérience

Couverture non disponible
Amis Martin
Ed. Gallimard

Brooklyn Follies

Brooklyn Follies
Auster Paul
Ed. Actes Sud

Nathan Glass a soixante ans. Un divorce, un cancer en rémission, trente ans de carrière dans une compagnie d'assurances à Manhattan et une certaine solitude qui ne l'empêche pas d'aborder le dernier versant de son existence avec sérénité.

Chaque jour, Brooklyn et ses habitants le séduisent davantage, il prend ses habitudes, tombe sous le charme d'une serveuse et décide de faire un livre dans lequel seraient consignés ses souvenirs, ses lapsus, ses faiblesses de langage, ses grandes et petites histoires mais aussi celles des gens qu'il a croisés, rencontrés ou aimés.

Un matin de printemps, le 23 mai de l'an 2000, ce livre intitulé Brooklyn Follies prend une autre dimension. Ce jour-là, dans une librairie, Nathan Glass retrouve son neveu Tom Wood. Perdu de vue depuis longtemps, ce garçon de trente ans reprend très vite la place qui fut la sienne dans le coeur de son oncle. Et c'est ensemble qu'ils vont poursuivre leur histoire, partager leurs émotions, leurs faiblesses, leurs utopies mais aussi et surtout, le rêve d'une vie meilleure à l'hôtel Existence...

Un livre sur le désir d'aimer. Un roman chaleureux, à travers lequel tous les grands thèmes austériens se répondent, où les personnages reprennent leur vie en main, choisissent leur destin, vivent le meilleur des choses - mais pour combien de temps encore, en Amérique ?...
Présentation de l'éditeur