En quête d'une terre à soi

En quête d'une terre à soi
Gao Ertaï
Ed. Actes Sud

En 1956, Gao Ertai a vingt ans, il enseigne le dessin dans un lycée de Lanzhou, dans l'Ouest de la Chine. C'est à cette époque qu'il compose et publie son essai intitulé Sur le beau, qui ne cadre pas avec l'idéologie officielle et lui vaudra l'année suivante d'être étiqueté droitiste. S'ouvre alors une période de vingt ans au cours de laquelle alterneront les séjours de rééducation, notamment dans le terrible camp de Jiabiangou, et les périodes de semi-liberté où il exerce son métier de peintre, participant à la restauration des célèbres fresques de Dunhuang. Mais en 1989, sa mauvaise réputation le rattrape et il est à nouveau détenu, avant de parvenir à quitter la Chine grâce à l'aide de militants hongkongais.

Acheter chez Tropismes : En quête d'une terre à soi

La vie vagabonde ; Carnets de route (1960 - 2010)

La vie vagabonde ; Carnets de route (1960 - 2010)
Lawrence Ferlinghetti
Ed. Seuil

Sans lui, la Beat Generation n’aurait pas existé. Lawrence Ferlinghetti, du haut de ses 100 printemps, en est la dernière voix vive et l’âme secrète. Fondateur de la librairie City Lights à San Francisco, qui fut le laboratoire d’où jaillirent les œuvres de Kerouac, Corso, Ginsberg et consorts, Ferlinghetti lui-même a toujours refusé d’être considéré comme un écrivain beat. Pourtant, sa Vie vagabonde prouve avec panache qu’il fut bel et bien l’un des artisans les plus exceptionnels de ce mouvement, et l’un des poètes majeurs du vingtième siècle américain.

Les Pierres

Les Pierres
Claudio Morandini
Ed. Anacharsis

Dans un pays de montagnes, les habitants des villages jumeaux de Sostigno (en bas) et Testagno (en haut) sont confrontés à un phénomène étrange : les pierres, rocs, cailloux, gravillons et autres galets de rivière se meuvent de par une volonté qui leur semble propre. Non sans malice parfois, ou suivant la logique énigmatique d'un aléatoire complet, les mouvements et apparitions inopinées des pierres ont chamboulé de fond en comble le monde des villageois.

Acheter chez Tropismes : Les Pierres

Tout ce que nous allons savoir

Tout ce que nous allons savoir
Donal Ryan
Ed. Albin Michel

« Martin Toppy est le fils d'un homme célèbre chez les gens du voyage et le père de mon enfant à naître. Il a dix-sept ans, j'en ai trente-trois. J'étais son professeur particulier. »

C'est sur ces mots que s'ouvre le nouveau roman de Donal Ryan. Melody Shee est enceinte de douze semaines lorsqu'elle entreprend l'écriture d'un journal. Hantée par son mariage toxique avec un homme qui l'a quittée en apprenant la vérité sur l'enfant à naître, par le souvenir d'une mère inaccessible et de l'amie d'enfance qu'elle a trahie, elle doit faire face seule à ses démons. Jusqu'à ce qu'une jeune femme énigmatique entre dans sa vie...

Acheter chez Tropismes : Tout ce que nous allons savoir

Sillages

Sillages
Kallia Papadaki
Ed. Cambourakis

Quand la mère de Minnie, douze ans, meurt de chagrin après la disparition de son fils, la fillette est recueillie par la famille Kambanis. Susanne, la mère, une ex-hippie, Basil, le beau-père, américano-grec de la deuxième génération et Lito, fille unique, la prennent sous leur aile. Si elle les rapproche un temps, l'arrivée de Minnie fait cependant ressurgir de vieilles blessures familiales qu'il va s'agir de panser.

Acheter chez Tropismes : Sillages

Le monde est rond

Le monde est rond
Gertrude Stein
Ed. Points

C'est Rose qui, assise ou non sur une chaise bleue, voit le monde et les animaux autour d'elle. C'est Rose qui, avec ou sans son cousin Willie, pense, chante, pleure et va sur la montagne. Voilà pour l'histoire, si l'on veut une histoire. La version bilingue permet d'incarner les tribulations de Rose et Willie dans un texte à la fois chanson, poème, comptine et légende, tout en goûtant la langue de Gertrude Stein si magnifiquement musicale.

Acheter chez Tropismes : Le monde est rond

Les défenses

Les défenses
Gabi Martínez
Ed. Christian Bourgois

En janvier 2006, le neurologue Camilo Escobedo tombe brusquement malade et doit être interné dans un hôpital psychiatrique. Suite à une erreur médicale, il reçoit un traitement pour une maladie qu'il n'a pas. Après un an, sans explication, son état s'améliore. Une chose est sûre : il subit un stress beaucoup trop important depuis des années. Il retrouve cependant une vie normale, reprend son activité de médecin.

Alors qu'il s'apprête à sombrer de nouveau, il découvre qu'il souffre d'une maladie auto-immune récemment découverte. Une maladie qu'il a longtemps étudiée et qui l'a toujours fascinée. La maladie dont est atteinte la jeune fille dans L'Exorciste. Cette histoire, c'est celle, véridique, du docteur Domingo Escudero. Un médecin a qualifié son cas de rarissime : une probabilité sur 3 milliards. En relatant la vie de cet extraordinaire neurologue, Gabi Martínez donne à lire le système de santé et la réalité sociale de Barcelone, en y mêlant les désirs et les frustrations d'un personnage inoubliable.

Acheter chez Tropismes : Les défenses

Soldats de la parole

Soldats de la parole
Frank Westerman
Ed. Christian Bourgois

« La plume est plus forte que l'épée ». Nous aimerions le croire, mais est-ce bien vrai ? Quelle est la force de la parole face aux armes ? C'est la question que pose Frank Westerman dans Soldats de la parole. Pour tenter d'y répondre, il entraîne le lecteur dans des situations très variées, comme dans un road movie, avec du suspense et non sans une pointe d'humour.

Acheter chez Tropismes : Soldats de la parole

Tous, sauf moi

Tous, sauf moi
Francesca Melandri
Ed. Gallimard

2010, Rome. Ilaria, la quarantaine, trouve sur le seuil de sa porte un jeune Éthiopien qui dit être à la recherche de son grand-père, Attilio Profeti. Or c’est le père d’Ilaria. À quatre-vingt-quinze ans, le patriarche de la famille Profeti est un homme à qui la chance a toujours souri : deux mariages, quatre enfants, une réussite sociale éclatante. Troublée par sa rencontre avec ce migrant qui déclare être son neveu, Ilaria commence à creuser dans le passé de son père.

À travers l’enquête d’Ilaria qui découvre un à un les secrets sur la jeunesse de son père, Francesca Melandri met en lumière tout un pan occulté de l’histoire italienne : la conquête et la colonisation de l’Éthiopie par les chemises noires de Mussolini, de 1936 à 1941 – la violence, les massacres, le sort tragique des populations et, parfois, les liens qu’elles tissent avec certains colons italiens, comme le fut Attilio Profeti.

Acheter chez Tropismes : Tous, sauf moi

La femme aux cheveux roux

La femme aux cheveux roux
Orhan Pamuk
Ed. Gallimard

Alors qu’il passe quelques semaines auprès d’un maître puisatier pour gagner un peu d’argent avant d’entrer à l’université, le jeune Cem rencontre une troupe de comédiens ambulants et, parmi eux, une femme à la belle chevelure rousse. Il s’en éprend immédiatement, et, malgré leur différence d’âge, se noue entre eux l’esquisse d’une histoire d’amour.

Mais les promesses de cet été sont soudainement balayées lorsque survient un accident sur le chantier du puits. Cem rentre à Istanbul le cœur gros de souvenirs, et n’aura de cesse de tenter d’oublier ce qui s’est passé. C’est sans compter sur la force du destin qui finit toujours par s’imposer aux hommes, et leur rappeler ce qu’ils ont voulu enfouir au plus profond d’eux-mêmes.

Acheter chez Tropismes : La femme aux cheveux roux