L'odyssée

L'odyssée
Homère
Ed. La Découverte

« Ô Muse, conte-moi l'aventure de l'inventif : celui qui pilla Troie, qui pendant des années erra, voyant beaucoup de villes, découvrant beaucoup d'usages, souffrant beaucoup d'angoisse dans son âme sur la mer pour défendre sa vie et le retour de ses marins sans en pouvoir sauver un seul, quoi qu'il en eût : par leur propre fureur ils lurent perdus en effet, ces enfants qui touchèrent aux troupeaux du dieu d'En-Haut, le Soleil qui leur prit le bonheur du retour...
À nous aussi, Fille de Zeus, conte un peu ces exploits ! »

Acheter chez Tropismes : L'odyssée

Clous

Clous
Agota Kristof
Ed. Zoë

Après les trois romans de sa trilogie, Le Grand Cahier, La Preuve, Le Troisième Mensonge, son dernier roman Hier, ses nouvelles C'est égal et son récit autobiographique L'Analphabète, nous pouvons lire aujourd'hui les poèmes d'Agota Kristof (1935-2011). Peu avant sa mort, elle les avait sortis de ses archives pour qu'ils soient édités.

Acheter chez Tropismes : Clous
En numérique chez Tropismes : Clous

Spoon river

Spoon river
Edgar Lee Masters
Ed. Allia

Recueil de poèmes et de chants écrits par le poète américain au début du XXe siècle. L'auteur raconte la vie des habitants de la ville fictive de Spoon River et démystifie la vie rurale américaine.

Acheter chez Tropismes : Spoon river
En numérique chez Tropismes : Spoon river

C'est tout ce que j'ai à déclarer

C'est tout ce que j'ai à déclarer
Richard Brautigan
Ed. Castor Astral

Sa vie se partageait entre le San Francisco des Diggers, le Japon adulé et son ranch dans le Montana auprès de ses amis Jim Harrison, Tom McGuane, Peter Fonda et Sam Peckinpah. Il aimait Baudelaire, le Grateful Dead et Janis Joplin, Emily Dickinson et William Carlos Williams, les haïkus de Bashô et Issa, les winchesters et le whisky. Ses poèmes, qu’il nommait ses « fleurs de papier avec de l’amour et de la mort », figurent parmi les plus réjouissants et les plus inventifs de la littérature américaine. Inventeur de formes littéraires, il mitonnait l’humour à feu doux, même si la mort le hantait. 

Acheter chez Tropismes : C'est tout ce que j'ai à déclarer
En numérique chez Tropismes : C'est tout ce que j'ai à déclarer

Le visage de l'oeil

Le visage de l'oeil
Cees Nooteboom
Ed. Actes Sud

Le voyageur au regard aigu, le romancier ou le nouvelliste subtil, l'essayiste féru d'art et d'histoire : ces figures de l'écrivain Cees Nooteboom nous sont familières. Mais la tonalité qui relie chez lui des genres si différents est une écriture reconnaissable entre toutes, rythmée, audacieuse, parcourue d'images étonnantes et de fulgurances. En un mot, une écriture de poète.

Acheter chez Tropismes : Le visage de l'oeil
En numérique chez Tropismes : Le visage de l'oeil

Ainsi parlait Emily Dickinson

Ainsi parlait Emily Dickinson
Emily Dickinson
Ed. Arfuyen

De courts extraits de poèmes et de lettres, ainsi que des fragments en prose d'E. Dickinson complétés par une notice biographique en fin d'ouvrage. Ce volume permet de rendre compte de la portée spirituelle et philosophique de son oeuvre.

Acheter chez Tropismes : Ainsi parlait Emily Dickinson

Le soleil d'Alexandre : le cercle de Pouchkine 1802-1841

Le soleil d'Alexandre : le cercle de Pouchkine 1802-1841
Collectif
Ed. Babel

Après avoir traduit Eugène Onéguine, le chef-d'oeuvre d'Alexandre Pouchkine (1799-1837), André Markowicz a entrepris de rassembler autour de la figure de celui qui reste le plus grand poète russe les poèmes écrits et souvent échangés par ses amis. Bon nombre d'entre eux, emprisonnés et exilés, peu à peu conduits à la mort - comme Pouchkine lui-même - après le complot des décembristes (14 décembre 1825) contre le tsar Nicolas Ier, ont résisté à la tyrannie par la poésie.

Poèmes

Poèmes
Natsume Sôseki
Ed. Le bruit du temps

Toute sa vie, le romancier Natsume Sôseki (1867-1916) a composé, avec bonheur, des « poèmes en chinois classique » (kanshi), qui ont pour originalité de se rattacher au ton des grands modèles chinois tout en développant un mode d'expression résolument personnel, propre à refléter le cheminement de toute une vie intérieure : un état d'esprit imprégné d'une pensée de type extrême-oriental, conciliant taoïsme et bouddhisme. 

Acheter chez Tropismes : Poèmes

L'archangélique et autres poèmes

L'archangélique et autres poèmes
Bataille Georges
Ed. Gallimard/Poésie

'Ce qui, pour Bataille, souille la poésie, c'est la poésie elle-même dans la mesure où elle consent à se satisfaire de ses beautés, aussi veut-il souiller cette souillure pour atteindre la poésie 'véritable'. La langue, évidemment, souffre ici de n'avoir qu'un mot pour désigner des projets contradictoires, mais par cette souffrance, et à condition que son locuteur ait conscience de faillir, elle parvient à un état d'échec où, touchant à l'impossible, elle en tire une énergie décuplée. Un instant, elle est alors cette supplication sans attente de la moindre réponse où les mots se surpassent. Ce moment de vérité permet que l'angoisse déferle et qu'elle découvre en nous la fuite où s'abîment le sens et la certitude. Depuis le bord de cette fuite, on peut soit dramatiser sa perception pour déclencher un emportement et peut-être l'extase, soit glisser dans la vision de l'inachèvement généralisé. Sans doute n'est-ce que sur ce bord que s'offre à la méditation cette phrase de Bataille : 'Qui ne 'meurt' pas de n'être qu'un homme ne sera jamais qu'un homme.'' Bernard Noël Extrait de la préface 

L'autre Verlaine

L'autre Verlaine
Goffette Guy
Ed. Gallimard/Blanche

«Ce qu'il aura fallu de temps pour que je me convertisse à Verlaine, combien d'errances, d'errements, de ciels perdus, de pluies, de larmes avant que le vieil Ardennais d'exil me rende à ma terre d'enfance avec le fil du coeur et le sens de ma route, je n'en reviens toujours pas.»