Barbelo, à propos de chiens et d'enfants

Barbelo, à propos de chiens et d'enfants
Srbljanovic Biljana
Ed. Arche

L'auteur exige un traitement humain pour les animaux en préalable de la pièce.

L'auteur n'insiste pas pour que le même principe soit appliqué aux humains.

Présentation de l'éditeur

En Serbie, après-guerre, les membres d'une famille recomposée hantés par leurs morts peinent à retrouver un mode de coexistence.

Johann Le Guillerm à 360°

Johann Le Guillerm à 360°
Collectif
Ed. Actes Sud

Je n'ai pas trouvé la maison.

Ce sont les premiers mots du Garçon lorsqu'il arrive chez les parents de la Fille et frappe à la porte. Là, sur le seuil de cette maison étrangère, débute le théâtre de Fosse. Ouvrons la porte et entrons.

La Part de l'oeil n°24/Ce qui fait danse. De la plasticité à la performance

La Part de l'oeil n°24/Ce qui fait danse. De la plasticité à la performance
Revue
Ed. Part de l'oeil

Je n'ai pas trouvé la maison.

Ce sont les premiers mots du Garçon lorsqu'il arrive chez les parents de la Fille et frappe à la porte. Là, sur le seuil de cette maison étrangère, débute le théâtre de Fosse. Ouvrons la porte et entrons.

Cirque Plume

Cirque Plume
David Gwénola
Ed. Actes Sud/CNAC

Né en 1984 d'un groupe de musiciens, bonimenteurs et jongleurs franc-comtois 'de rue', Cirque Plume fut parmi les pionniers qui révolutionnèrent les arts de la piste. Dévoilant les processus de création et la vie de compagnie, Bernard Kudlak, directeur artistique, évoque ici ce parcours poétique et singulier entre codes du cirque, du théâtre et de la musique.

Dialogue d'un chien avec son maître. Sur la nécessité de mordre ses amis

Dialogue d'un chien avec son maître. Sur la nécessité de mordre ses amis
Piemme Jean-Marie
Ed. Actes Sud-Papiers

Un chien cherche un maître d'adoption et jette son dévolu sur Roger, portier désabusé d'un grand hôtel. Roger vit tout seul dans sa caravane depuis que les services sociaux lui ont retiré la garde de sa fille. L'animal à lunettes noires, à la fois rusé et mythomane, prend plaisir à jouer les fauteurs de troubles et à provoquer le portier pour le réveiller de sa torpeur. Mordre pour mieux éveiller les consciences, voici donc le leitmotiv de ce duo clownesque et bancal fonctionnant dans une inversion totale des rôles.

Le goût de la danse

Le goût de la danse
Petit (dir.) Véronique
Ed. Mercure de France

Éphémère, impalpable, la danse est le plus physique, le plus intime et le plus personnel des arts puisqu'elle exige le concours de tout le corps. Vieux comme le monde, l'art de la danse touche à l'enchantement du sensible, à l'essence du divin, au surnaturel, au Mystère, aux forces de la Nature et à notre nature. La danse est énergie, flamme et souffle, séduction et possession, extase et ravissement... Selon le lieu où elle s'exprime, l'endroit d'où on la regarde, qu'elle soit folklorique ou traditionnelle, classique ou contemporaine, la danse a mille visages. Elle est le fruit de métissages, prend des formes variées, répond à de multiples fonctions. Du ballet classique au bal populaire, du menuet aux Ballets russes, des entrechats aux recherches chorégraphiques les plus avant-gardistes, balade en compagnie de Mme de La Fayette, Molière, Gustave Flaubert, Karen Blixen, Thomas Mann, Yasunari Kawabata, Marie Nimier, Colum McCann, Eduardo Manet, Margaret Mitchell, Nijinski, Martha Graham, Pina Bausch, Merce Cunningham, et bien d'autres.

Koltès subversif

Koltès subversif
Patrice Stéphane
Ed. Descartes & Cie

L'oeuvre de Bernard-Marie Koltès est entrée à la Comédie-Française moins de vingt ans après sa mort et fait l'objet de nombreux travaux de recherche.

Ce livre de Stéphane Patrice propose une interprétation inédite et poétique des textes de Koltès en les reliant à d'autres oeuvres et en particulier celles de Foucault, Deleuze et Derrida.

Il est préfacé par Catherine Tasca qui a travaillé avec Patrice Chéreau et Bernard-Marie Koltès au Théâtre des Amandiers à Nanterre.

Récits morts. Un rêve égaré

Récits morts. Un rêve égaré
Koltès Bernard-Marie
Ed. Minuit

Il s'agit du songe d'un personnage qu'on ne connaîtra pas, mais qui subit et agit dans son rêve sous les traits et le nom de Dantale.

Deux figures occupent la plus grande partie de son esprit, tandis que d'autres passent, comme des contradictions de son corps en sommeil - les unes précises, certaines presque fugitives.

Deux éléments déterminent le rêve autant que le texte et la nature des personnages : la lumière d'une part (sa forme et son intensité), d'autre part la hauteur ou la profondeur qu'occupent les visions dans le cerveau endormi.

Un théâtre engagé

Un théâtre engagé
Bloch Jean-Richard
Ed. Complexe

Jean-Richard Bloch (1884-1947), écrivain, dramaturge, conteur, essayiste, penseur politique et poète, fut un militant de la cause antifasciste, engagé en faveur du Front populaire. Il créa la revue L'Effort libre, où il développa ses idées sur un « art révolutionnaire » susceptible de toucher et de mobiliser le peuple. Il fonda également Europe (avec Romain Rolland) et le journal Ce soir (avec Louis Aragon). Il reste l'une des figures majeures de la génération intellectuelle des années 1920-1930, qui pensait encore pouvoir changer le monde.

Aspect essentiel de son oeuvre, le théâtre a littéralement habité Jean-Richard Bloch. Sa première pièce fut montée par André Antoine à l'Odéon durant la saison 1910-1911. La suivante, Le Dernier Empereur, écrite après l'épreuve sanglante de la Première Guerre, a été jouée à Paris avant de connaître le succès à Berlin chez Erwin Piscator. Mais c'est Naissance d'une cité, commandée par le Front populaire et jouée en 1937 au Vel d'Hiv, qui reste l'oeuvre la plus ambitieuse de Bloch auteur dramatique. Avec ce spectacle d'avant-garde - Fernand Léger a signé le décor, Arthur Honegger et Darius Milhaud, la musique -, Jean-Richard Bloch veut à la fois renouveler le répertoire contemporain, rénover la mise en scène et créer le premier « théâtre de masses » français.

Depuis 1910 et son essai sur le « théâtre du peuple », Jean-Richard Bloch a souligné la nécessité d'écrire pour son époque, d'écrire « avec du présent ». En avance sur son temps, marqué à gauche, son théâtre fut parfois mal accueilli en France. Pourtant son essai, Destin du théâtre, qualifié par Jacques Copeau d' » admirable petit livre, le plus vivant, le plus informé, le plus intelligent que j'ai lu d'une main française sur notre art du théâtre », recueille l'estime unanime de la profession.

La réédition de ces deux textes, « Le théâtre du peuple, critique d'une utopie » et Destin du théâtre, indisponibles depuis plus d'un demi- siècle, redonne à l'écriture de Jean-Richard Bloch ce goût du présent qu'il défendait et illustrait à travers son théâtre et son engagement.

La présentation d'Antoinette Blum retrace l'itinéraire d'un intellectuel pour lequel le « théâtre associe dans un mariage inséparable le poète et le public, l'homme et l'époque ».

Les Arts Sauts

Les Arts Sauts
Moreigne Marc
Ed. Actes Sud/CNAC

De 1994 à 2007, à travers trois spectacles aux tournées internationales, ce collectif de trapézistes atypiques et exigeants a radicalement transformé la pratique de l'acrobatie aérienne, la représentation du trapèze et sa perception par le public. Porteurs d'un nouvel 'esprit de l'air', ils transmettent ici leur passion de voler et leur parti pris artistique.